JML: une plaque pour ma CB… MĂ©moire photographie đź“·

0
917

De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J’ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec une image de l’objet ayant appartenu à un proche qui n’est plus, j’ai préservé la mémoire de l’oubli. J’ai réveillé la belle endormie. Hervé Bacquer, photographe.

© Hervé Bacquer

Lorsque j’ai bouclĂ© mes valises pour quitter dĂ©finitivement le Mexique après une relation rĂ©gulière de plusieurs annĂ©es avec ce pays, j’y ai glissĂ© cette plaque d’immatriculation un peu dĂ©fraichie. 
Cet objet me rappelle depuis les jolies rencontres, les lieux découverts et les longs voyages en voiture à travers ce pays fabuleux qui ont rythmé le temps passé là-bas. Mais Puebla, c’était aussi une routine, avec ces endroits que l’on fréquente régulièrement avec plaisir. Le 50 Friends faisait partie de ceux-là. Un restaurant italien sans grande prétention où l’on mangeait de bonne pizzas. Mais je n’ai pas emporté que des calories des nombreux coups de fourchettes données dans ce restaurant. J’y ai également découvert un ingénieux système qui m’a donné l’envie de créer mon entreprise.
Je me suis aussitĂ´t lancĂ© dans ce projet qui m’anime depuis maintenant 6 ans et qui aura entrainĂ© des dĂ©veloppements professionnels aussi variĂ©s qu’éloignĂ©s de l’idĂ©e d’origine. 
J’allais oublier le plus important, cette plaque me permet aussi de me souvenir de mon code de carte bleue. Mais ça, il ne faut pas le dire!

JML
© Hervé Bacquer

© â€śLe Laboratoire de Lumière” – 2019

â–ş MĂ©moire d’objets, la collection

â–ş Nous Ă©crire : desmotsdeminuit@francetv.fr
â–şLa page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂŞtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications
â–ş@desmotsdeminuit