Benjamin Hoffman, Raphaëlle Elalouf: solitudes imposées

0
4605

Le confinement a renvoyé aux murs et aux lieux qui nous protègent, en principe, de la virose. Y sont accrochés ou, à l’entour, nous parlent ces objets qui font un univers personnel ou un amer. Voici Murmure, quelques confidences de temps incertains. Aujourd’hui Benjamin Hoffman, photographe et réalisateur et Raphaëlle Elalouf, dessinatrice

Murmure est une carte blanche vidéo-confinée proposée aux invité-e-s Des mots de minuit…

Il est photographe et réalisateur, elle est architecte et dessinatrice

Benjamin Hoffman, a été l’un des premiers collaborateurs de la version numérique de desmotsdeminuit.fr. Ses travaux personnels, le portent depuis longtemps vers les questions des migrations et des cultures qui s’y attachent, ou s’en détachent. Il a ainsi suivi pendant plusieurs années la communauté manouche française, il en avait proposé une Photo parlée. Son dernier ouvrage publié est le résultat d’une expérience intime avec l’Afrique du Sud.
Raphaëlle Elalouf est à la fois architecte, scénographe et illustratrice. Le dessin est sa matière première pour aborder différents types de sujets: identitaires, sociaux, culturels, historiques.
Ensemble, ils ont imaginé pour Des mots de minuit une réflexion sur les solitudes générées par un confinement imposé. Un film original en noir, rouge et vert, notamment.

Le confinement et la solitude qu’il nous impose interroge sur les liens qu’il nous fait entretenir avec le reste du monde, sur la mise à distance forcée de l’altérité.
C’est un questionnement sur le risque de basculer dans l’abandon de l’individualité, un abandon matérialisé par le port du masque.
Le monde sauvage vers lequel court avec envie et intensité le personnage va révéler à la fois le manque de l’Autre et la quête essentielle du lien social, le désir de retrouver la société.
La radio qui l’accompagne tout le long est son lien, elle lui diffuse les nouvelles d’un monde dont elle s’est extraite, lui murmure, déclame ce lien à l’autre, brouillé et remis en perspective par la crise traversée.

Raphaëlle Elalouf , Benjamin Hoffman

Texte de Sophie Bouillon
Photographies de Benjamin Hoffman
Éditions de Juillet

le site de Benjamin Hoffman
le site de Raphaëlle Elalouf