Marie-France M.: où je soigne mes murs de livres…

0
46
© Hervé Bacquer

De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J’ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec une image de l’objet ayant appartenu à un proche qui n’est plus, j’ai préservé la mémoire de l’oubli. J’ai réveillé la belle endormie. Hervé Bacquer, photographe.

© Hervé Bacquer

La voix des choses” occupe ma table de chevet depuis des années. Marguerite Yourcenar y offre sa “provision de courage”, 53 textes philosophiques et religieux, très brefs, ainsi que 17 photos de son ami Jerry Wilson: paysages, oiseaux, tombes…
Les petits clichés en couleur sont collés dans le livre, imprimé sur du papier crème, cousu dans une couverture estampillée NRF Gallimard en 1988.
Quatre vœux bouddistiques commencent le recueil: “Si nombreux que soient mes défauts, je m’efforcerai d’en triompher…” Ailleurs, un sage confucéen explique “donner plus de prix à l’effort qu’à la récompense, cela s’appelle l’amour”.
Et Jakob Bohme de se demander: “où va l’âme après la mort? Il n’est pas nécessaire qu’elle aille nulle part”.
Un lecteur a ajouté: “Vieillir c’est organiser sa jeunesse au cours des ans…” (Paul Eluard) ; “La grâce du vieillissement est de faire fleurir de l’innocence sur une masse d’expérience… (Louis Pauwels).
J’ai dérobé ce bel objet dans la vaste bibliothèque paternelle, dans une ancienne ferme flamande. Un chat, Cigare, y règne aujourd’hui au côté de ma mère veuve, à deux cents kilomètres du quartier Latin, où je soigne mes murs de livres.

Marie-France M. – Paris Quartier Latin – post déconfinement
© Hervé Bacquer

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2020

► Mémoire d’objets, la collection

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit