300 scenarii à son actif, un père qui relayait les conversations, un univers peuplé d’espions, de vampires et de fantômes…

Ces petits fantômes, autrefois, on en voyait plein, le long des voies ferrées. Avec leurs petits bras en l’air, ils soutenaient les fils de nos conversations téléphoniques avant que les satellites prennent le relais. Celui-ci avait été customisé et offert à mon père par ses collègues des PTT pour une occasion dont j’ai oublié l’objet. Aujourd’hui le smartphone est roi, les fils n’existent plus et les fantômes s’en sont allés. Mon père aussi a disparu. Mais son petit fantôme me tient compagnie.

Eric, février 2016 – Bordeaux

Eric, février 2016 – Bordeaux

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2016



Mémoire d’objets, la collection

 

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@desmotsdeminuit