đŸ“· Tony Rowney: voir couler le sang de mon pĂšre…

0
289

“De New-York Ă  Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai dĂ©couvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules Ă©raflures, conservent les marques du temps. J’ai rĂ©alisĂ© les portraits de ceux qui protĂšgent ces empreintes de la disparition. Avec l’image de cette trace, j’ai prĂ©servĂ© la mĂ©moire de l’oubli.” H. B.

© Hervé Bacquer

Mon pĂšre, Tony Rowney, est mort d’un cancer en 2009. Fin des annĂ©es 70 et pendant les annĂ©es 80, il fĂ»t catcheur professionnel. Il s’est battu sous son propre nom mais Ă©galement sous celui de “Gladiateur du Ring “.
J’Ă©tais encore enfant Ă  cette Ă©poque, mais je me garde le souvenir vivace de l’avoir vu sur le ring et c’est amusant car je me souciais davantage des blessures qu’il infligeait Ă  ses adversaires plutĂŽt que celles qu’il pouvait avoir!
Il portait le masque afin de cacher son identitĂ© quand il devenait le “”Vilain”
et il adorait dĂ©chaĂźner la foule jusqu’Ă  obtenir des huĂ©es en de nombreuses occasions.
Il adorait la mise en scĂšne et s’est battu avec des gens comme “Jackie Pallo” et “Mick MC Mannus“. Il a voyagĂ© Ă  travers le Royaume-Uni et est mĂȘme passĂ© Ă  deux reprises Ă  la tĂ©lĂ©vision.
Le masque me rappelle quand il Ă©tait au mieux de sa forme et de sa renommĂ©e et chaque fois que je le regarde je ne peux m’empĂȘcher de sourire intĂ©rieurement et de me souvenir de la foule rĂ©clamant le sang de mon pĂšre !!
Il me manque tellement.

Tony Rowney – avril 2019 – Courcelles de Touraine (37330)
©Hervé Bacquer

© â€œLe Laboratoire de LumiĂšre” – 2019


â–ș MĂ©moire d’objets, la collection
â–ș La collection â€œPhoto parlĂ©e”

â–ș nous Ă©crire: desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
â–ș @desmotsdeminuit