Jacques Weber, François Rancillac, Edem Awumey, David Greilsammer, Ziya Azazi. #359

0
166

Précoce est le qualificatif qu’il leur convient à tous et Nizan a beau dire que vingt ans n’est pas le plus bel âge de la vie, c’est à ce moment-là qu’ils ont entamé leur chemin: le comédien avec “L’avare”, le metteur en scène en créant une troupe, le romancier avec une nouvelle. Le pianiste avait lui, avec maman, commencé dès six ans ….

Des mots de minuit: Émission du 28 Octobre 2009

Avec
– L’acteur et écrivain Jacques Weber
– Le metteur en scène François Rancillac
– Le pianiste David Greilsammer
– Le romancier Edem Awumey

Musique :
David Greilsammer interprète le 2ème mouvement de la sonate en fa majeur K280 de W A Mozart et Ligeti : “Musica Ricercata”, 8ème mouvement
Ziya Azazi danseur et chorégraphe

 

CONVERSATION :

Jacques Weber: L’acteur  évoque sa passion pour le théâtre, cet espace de liberté. Il parle du spectacle “Seul en scène”,précédemment titré “Deux heures sans savoir” (de fait un one man show autour de grands textes de la littérature), évoque sa rencontre déterminante avec l’acteur Pierre Brasseur, la perte de sa voix causée par une phobie, son besoin d’écrire. Il explique pourquoi le texte de Marguerite Duras est le seul qu’il lit dans la pièce.

C’était bizarre… Il y avait peu de télés à l’époque! Moi, j’ai vu Gérard Séty, cet homme qui avait un numéro de music-hall qui consistait avec un imperméable et un manteau et tout ce qui nous habille à faire quinze costumes différents. C’était splendide. Il passait du pharaon à Napoléon II, à un jockey. C’était complètement dément et je me souviendrais toute ma vie que ça a été le premier émoi qui fait dire: “Je fais du théâtre!” J’ai foncé au Français et là, L’Avare, pas tout L’Avare, la fin de L’Avare me bouleverse avec un mouvement de chapeau. Ce détail m’a bouleversé… Et à 21 ans, j’ai eu le prix d’excellence au Conservatoire.

Jacques Weber. Des mots de minuit, 2009.

 

François Rancillac: Le metteur en scène parle de la pièce de théâtre “Zoom”, qui est à l’affiche du théâtre de l’Aquarium, de la construction et des répétitions de la pièce dans un collège, de son travail sur la musique, des cours d’analyse musicale, des livres qui l’ont marqué.
“L’objet qui le prolonge… “ Il a apporté la clé du théâtre de l’Aquarium, l’une des salles de la Cartoucherie de Vincennes. François Rancillac, nommé en 2009 y a développé un projet axé sur création et transmission. Outre ses créations maison, il invite d’autres compagnies à créer leurs spectacles à l’Aquarium. Parallèlement, un travail est mené auprès des publics amateurs, adolescents, apprentis-comédiens. Les saisons y sont thématiques. 

J’ai fait du théâtre en amateur en étant gosse parce que je pense que c’était l’endroit où j’avais besoin d’être pour exister. J’habitais en banlieue, à Clamart. Il y avait une petite troupe que tenait le libraire… J’ai fondé une première troupe à 20 ans.

François Rancillac. Des mots de minuit, 2009.

 

Edem Awumey: Le romancier togolais, admirateur du poète Mahmoud Darwich évoque sa vie au Canada, sa décision de quitter son pays, la possibilité d’une reconstruction dans l’exil. L’Afrique qu’il décrit dans ses romans connaît des situations très difficiles non exclusives de l’espoir qui l’en sortirait.  

Précoce? Peut-être que le mot est un peu trop fort. J’ai publié ma première nouvelle après 20 ans, donc déjà un peu vieux. Mais précoce, oui, dans la mesure où j’ai eu la chance de lire très tôt. Je vivais en Afrique à l’époque, sur la côte ouest, à Lomé et on était dans une école plus ou moins privée, chez des sœurs catholiques et on avait une bibliothèque intéressante! Donc, on a eu accès très tôt aux livres, et ça, ça m’a beaucoup aidé! 
– La Bible?
– La Bible, oui. Mais elle était dans la bibliothèque de mon père. C’était celle de ma mère. Il y avait trois livres en tout. Je me souviens d’un autre livre sur l’invention du téléphone par Bell…

Edem Awumey. Des mots de minuit, 2009.

 

David Greilsammer: Chef d’orchestre et pianiste. Pour lui,  il est important de pouvoir recréer ce que les grands compositeurs nous ont laissé. Mais il faut aussi pouvoir présenter et exprimer leur musique par rapport au monde d’aujourd’hui. Il dit la nécessité de se remettre en question et sa prédilection pour Mozart, évoque les productions éclectiques auxquelles il participe. 
“L’objet qui le prolonge…” Il a apporté le livre qui comporte la partition (un fac-similé) de l’opéra Don Giovanni de Mozart.

Une évidence du piano à 6 ans!? Ma mère avait décidé que son premier fils ferait du piano. Elle avait même acheté un piano avant que je sois né! D’un autre côté, ça s’est fait de façon très douce. Pas du tout, comme on peut voir dans certains films avec de la violence. Non, avec beaucoup d’amour et ça s’est développé petit à petit…

David Greilsammer. Des mots de minuit, 2009.

 

Musique

David Greilsammer: 2ème mouvement de la sonate en fa majeur K280 de W A Mozart et Ligeti : “Musica Ricercata”, 8ème mouvement

 

Ziya Azazi: Extrait du spectacle Derviche du danseur et chorégraphe turc

 

Des mots de minuit #359
Réalisation: Guy Saguez
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Desmotsdeminuit/France2

 Des mots de minuit, L’Émission… 

 Des mots de minuit, la vidéothèque …

 nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications

@desmotsdeminuit