Mia Couto📚 Le romancier Mozambicain raconte l’aventure coloniale portugaise en Afrique de l’est Ă  la fin du XIXĂšme siĂšcle. Un flamboyant corps Ă  corps des identitĂ©s, des mĂ©tissages, des rĂ©sistances.

0
3079

Ses parents ayant fui le dictateur portugais Salazar (1889-1970), AntĂłnio Emilio Leite Couto se retrouve Ă  naĂźtre en 1955 au Mozambique dont il est devenu un Ă©crivain emblĂ©matique, largement exportĂ© et traduit. Biologiste de formation et de mĂ©tier, par ailleurs journaliste, il a le sens du facĂ©tieux. “Mia” Couto, enfant, Ă©tait entourĂ© de chats.

Mot Ă  mot du 12 mars 2020.

Dans ce mot Ă  mot, Mia Couto qui en 1992 avait dans Terre somnambule racontĂ© la guerre d’indĂ©pendance (1964-1974) et ses suites Ă©voque les “hĂ©ros” qu’il inscrit aujourd’hui dans l’histoire du XIXĂšme : une jeune femme Imani dont le nom qui veut dire “Qui est-ce?” ouvre sur des infinis identitaires … Germano de Melo un sergent portugais relĂ©guĂ© aux confins de l’État rebelle de Gaza que les solitudes dĂ©lirantes convainquent que les autres peuples sont respectables. Ces deux-lĂ  finiront par s’aimer sans ĂȘtre rĂ©unis. Quant au Lion de Gaza, l’empereur Ngungunyane, il finira exilĂ© par l’envahisseur de son royaume.

Mia Couto. Paris, 10 mars 2020.

Plus largement Mia Couto, grands inventeurs de mots et d’expressions puisĂ©s aux langues de son pays, parle littĂ©rature, tradition orale dans un pays dont plus de la moitiĂ© de la population est illettrĂ©e. Si vous lui demandez : “Pourquoi l’Ă©criture?” il rĂ©pondra: “Pour dĂ©guster le monde!”

Mia Couto est nĂ© au Mozambique en 1955. AprĂšs avoir Ă©tudiĂ© la mĂ©decine et la biologie, il s’engage aux cĂŽtĂ©s du frelimo en faveur de l’indĂ©pendance du pays, devient journaliste puis Ă©crivain. Il travaille actuellement comme biologiste, spĂ©cialiste des zones cĂŽtiĂšres, et enseigne l’écologie Ă  l’universitĂ© de Maputo. Pour Henning Mankell, « il est aujourd’hui l’un des auteurs les plus intĂ©ressants et les plus importants d’Afrique Â». Ses romans sont traduits dans plus de 30 pays.
Il a reçu de nombreux prix pour son Ɠuvre, dont le Prix de la francophonie en 2012, le prix CamĂ”es en 2013, le prix Neustadt 2014 (Allemagne), il a Ă©galement Ă©tĂ© finaliste de l’Impac Dublin Literary Award et du Man Booker Prize en 2015.” ©MĂ©tailiĂ©

À la fin du XIXe siĂšcle, le Mozambique est ravagĂ© par les guerres entre les clans et contre les colonisateurs.Germano, un soldat portugais exilĂ© sans espoir de retour parce que rĂ©publicain, et Imani, une jeune Africaine, trop belle et trop intelligente, son interprĂšte, sont le fil rouge de ce roman oĂč ils Ă©voluent parmi des personnages historiques bien rĂ©els, comme l’empereur africain Ngungunyane et le flamboyant Mouzinho de Albuquerque, “pacificateur” du Mozambique.
Germano dĂ©couvre l’Afrique de l’Est en prenant son poste dans un village perdu oĂč il fait la connaissance d’Imani. Dans ses rapports, Germano raconte les transformations de la rĂ©gion avec en toile de fond l’affrontement entre la monarchie coloniale et Ngungunyane. Imani dĂ©crit l’avancĂ©e de la colonisation, les structures familiales, les traditions qui cherchent Ă  subsister, les migrations. Elle s’aperçoit aussi que sa maĂźtrise du portugais la sĂ©pare de ses voisins, tandis que les Portugais la considĂšrent comme une espionne. LiĂ©s par un amour ambigu, Imani et Germano partent sur le fleuve dans une itinĂ©rance chaotique et aventureuse qui les confronte Ă  la rĂ©alitĂ© de cette guerre et Ă  des personnages fabuleux.
Mia Couto, romancier dans un pays oĂč l’oralitĂ© rĂšgne, dĂ©crit ces trajectoires d’une Ă©criture concise et puissamment Ă©vocatrice. Il Ă©crit ainsi un grand texte sur l’incomprĂ©hension et la construction de la peur de l’autre.

(Traduction d’Elisabeth Monteiro Rodrigues dans la collection BibliothĂšque portugaise dirigĂ©e par Pierre LĂ©glise-Costa)

© Métailié, 2020.

Entretien réalisé le 10 mars 2020. HÎtel Bonaparte, Paris.

Mot Ă  mot du 12 mars 2020
RĂ©alisation et montage : Pascal Stelletta
Édition : Samy
RĂ©daction en chef et coordination: RĂ©my Roche
Direction : Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

Voir tous les Mot Ă  mot

Des mots de minuit, L’Émission