Sandrine Bonnaire et António Lobo Antunes, le romancier: double modestie #01

0
167

Le service public entre le paradoxe et la vertu! Le 8 septembre 1999 était diffusé, à 1 heure 14 du matin (ce sera toujours tardif, rarement à la même heure ou à l’horaire annoncé) sur France 2 le premier n° d’un magazine culturel exigeant: “Des mots de minuit”. Une actrice et un écrivain étaient les deux pionniers de ce qui est devenue une longue conversation (plus de 500 numéros).

Des mots de minuit:

Émission N°01 du 8 septembre 1999

Réalisation: Jean François Gauthier

Rédaction en chef : Rémy Roche

Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait

© Desmotsdeminuit/France2

 

 

De la modestie dans le travail cinématographique et l’oeuvre littéraire. 

– António Lóbo Antunes est écrivain et psychiatre. Le monde des “fous” est son univers. Pas seulement par l’enfance -son père exerçait dans le monde asilaire-, ou par métier… Son oeuvre littéraire cerne au plus près les déréglements et les folies de l’humanité. La colonisation portugaise en Angola, “Le cul de Judas”, en fut une. Il écrit à la main, par besoin de contact physique avec la page


– Sandrine Bonnaire évoque le film “Est-Ouest” de Régis Wargnier, explique cette inquiétude et cette nervosité qui lui viennent avant les tournages et qui l’obligent à beaucoup y penser pour jouer vrai.

 

Dans la deuxième partie de cette émission Pierre Drachline (Le Monde) propose un roman de Clotilde Escalle: Herbert jouit et André Rollin (Le Canard enchaîné) a retenu un premier roman Beltassar d’Éric Hervieux. Fabienne Pascaud (Télérama) a vu Un sujet de roman, une pièce de Sacha Guitry et L’Amante anglaise de Marguerite Duras, avec Suzanne Flon.

MUSIQUE :
Cora Vaucaire interprète Trois petites notes de musique

 

– Beverly Jo Scott interprète Chain link fence

 

 Accès à la vidéothèque… 

 DMDM, L’Émission… 

 

 nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit