đŸŽŒ Vanessa Wagner au piano et Vincent Peirani Ă  l’accordĂ©on: virtuositĂ© instrumentale et joyeusetĂ© musicale communes. #588

Deux fĂȘtes de la musique ...
0
3519

“Chemin de traverse” est une expression qui leur va, Ă  l’une et Ă  l’autre comme un joyeux Ă©clectisme superbement assumĂ© oĂč se croisent Mozart et Aphex Twin, le bal musette et Led Zeppelin.

 

Des mots de minuit, L’Émission #588 du 20 juin 2019

 

CONVERSATION :

NĂ©e Ă  Rennes, FerrĂ© ou Keith Jarrett en boucle dans l’enfance, Vanessa Wagner est premier prix de conservatoire Ă  17 ans et rĂ©vĂ©lation soliste instrumentale aux Victoires de la musique classique en 1999. À l’affiche Mozart, Liszt, bien sĂ»r mais dans son ailleurs on trouve Cage, Dusapin, Glass, Aphex Twin, Arvo PĂ€rt.

Elle est aussi vĂ©gĂ©tarienne, s’engage pour la dĂ©fense du vivant, hommes et animaux. Quand elle agit et accueille chez elle des rĂ©fugiĂ©s mineurs. Quand elle fait, Ă  l’occasion d’une Ă©lection, un bout de chemin avec le parti animaliste. Et dire que son mot de minuit est mĂ©lancolie…
(Vanessa Wagner en son site)

 

Celui de Vincent Peirani est calme. On n’est plus Ă  un paradoxe prĂšs. Car cet accordĂ©oniste aux pieds nus sur scĂšne Ă©coute tout, de la folk islandaise Ă  la variĂ©tĂ© française, de la musette au metal US de Rage against the machine, De Sanseverino Ă  Alagna … Il est nĂ© niçois et son pĂšre est musicien. Il est beaucoup demandĂ©. Il a jouĂ© avec Marsalis, Portal, Sclavis, Texier. Fait bande son pour Barbara de Mathieu Amalric et quartet chez Humair. Quintet aujourd’hui pour Living Being II, Night Walker…

… avec ses musiciens, non ses amis … Serra, Parisien, HernĂ©, Paeleman. Et ce collectif oĂč se joue une dĂ©mocratie des instruments questionne aussi bien Led Zeppelin que Nancy Sinatra ou Purcell sans oublier les compositions originales.

 

L’objet qui les prolonge …. Pour elle qui se dit superstitieuse un quartz rose trouvĂ© par un ami en Afrique du Sud. Pour lui, un mĂ©tronome qu’il notamment utilise quand il n’est “pas bien” pour se rassurer.

Deux fĂȘtes de la musique
DĂ©dicaces de Vincent Peirani et Vanessa Wagner

 

Musique encore dans cette Ă©mission avec …

Le rappeur amĂ©ricain Kendrick Lamar. ApprĂ©ciĂ© autant par la critique que par les gangs de Los Angeles …

 

Et Brigitte Engerer (1952-2012) que nous avions reçue dans Des mots de minuit.
Avec Vanessa Wagner, elles ont jouĂ© notamment les “Danses hongroises n°1, 3 & 5 pour piano Ă  4 mains” de Brahms Ă  LiĂšge en 2010 Ă  l’occasion de la “Nuit du piano” imaginĂ©e par Brigitte Engerer pour les 50 ans de l’Orchestre Philharmonique Royal de LiĂšge.

 

Des mots de minuit #588 
RĂ©alisation: Pascal Stelletta 
RĂ©daction en chef: RĂ©my Roche
Montage: Timothée Souillac et Badr Drissi
Coordination: Marie-Odile RĂ©gnier
Direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

â–ș Toutes les Ă©missions 

â–ș La vidĂ©othĂšque Des mots de minuit