Sébastien Daucé et Alexandre Gauthier: Deux top chefs, à l’orchestre et aux cuisines à l’occasion du Midsummer Festival 2019

0
3201

 

“Des mots de minuit” nomadise pour deux émissions dans le Pas-de-Calais à la rencontre de la musique baroque… mais pas que… dans un lieu aussi singulier que surprenant : un théâtre élisabéthain qui accueille du 14 au 29 juin la dixième édition du “Midsummer Festival 2019”.

 

Des mots de minuit, L’Émission #590 du 27 juin 2019
Enregistrée au Château d’Hardelot, Centre Culturel de l’Entente Cordiale à l’occasion du Midsummer festival, 10ème édition.

 

CONVERSATION :

 

Si tout continue comme dans cette conversation, ces deux-là, le chef d’orchestre, organiste et claveciniste Sébastien Daucé, le chef cuisinier Alexandre Gauthier travailleront ensemble en 2020. Quand l’un donnera concert dans le jardin de l’auberge de l’autre, La Grenouillère à La Madelaine sous Montreuil (62). Cette bonne compagnie a topé!

Pas évident, à première vue ou à première curiosité, de faire vivre la musique française du XVIIème siècle. Il fallait bien un ensemble pour le faire. Correspondances est constitué d’anciens élèves amoureux du répertoire du “grand siècle”. ils viennent du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon. Tout ceci s’organise en 2009 et tout ceci a le vent en poupe qui emmène le groupe actuellement en résidence au théâtre de Caen mais forcément nomade à travers le monde.
Il n’était pas évident pour le chef d’embrasser cet art florissant et la succession des pionniers du baroque que sont Nikolaus Harnoncourt ou William Christie. Notre homme, par ailleurs chercheur et enseignant, admirateur de Marc-Antoine Charpentier dirige depuis l’orgue ou le clavecin. Parmi ses “titres de gloire”, la recomposition à partir de ses fragments du Ballet royal de la nuit, un spectacle qui n’avait jamais été rejoué depuis sa création en 1653. À l’époque, après La Fronde (1648-1653) et en pleine guerre avec l’Espagne, il s’agissait de déifier un souverain de 15 ans. Louis XIV.
Sébastien Daucé est un encore jeune homme passionné par l’évidence de son sujet.

Sébastien Daucé et Alexandre Gauthier. Juin 2019.

Taquinons le! Alexandre Gauthier est “glocal”. Global et mondialisé quand il fait manger, avec ses étoiles et ses toques, les chefs d’état de la COP21; quand il signe les plats servis sur une compagnie aérienne japonaise. Mais, et bien sûr essentiellement, local parce que le Pas-de-Calais est son territoire-terroir. Au bord de la Canche, il est le digne héritier d’un certain Roland, son père et tout aussi talentueux restaurateur, qui lui donne les clefs et le désir d’une auberge de la grenouillère réinventée et agrandie avec l’architecte ami Patrick Bouchain. Une question de transmission et de génération et une succession réussie. Le regard du paternel est admiratif et la cuisine du fils s’attache aux produits locaux qu’elle “sublime”.
Pour l’eau à la bouche, je vous renvoie à l’écoute de cette émission.
Il faut ici ajouter une autre appétence d’Alexandre Gauthier. Sa curiosité et ses amitiés culturelles. De Milan Kundera à Bartabas, de l’inclassable artiste circassien Johann le Guillerm à l’artiste céramiste Lana Ruellan, avec laquelle il invite à recueillir les poussières d’étoiles. Si, si, vous allez comprendre. La recette pour ce faire est dans cette émission …

 

Sébastien Mahieuxe. Juin 2019.

Sébastien Mahieuxe est un “animateur du patrimoine” et le directeur artistique du Midsummer Festival. Il explique ici les grands axes de sa programmation et surtout la dialectique singulière qui lie ce théâtre élisabéthain et la musique baroque et la métissage culturel qui s’imagine au château d’Hardelot, rappelons-le, centre culturel de l’entente cordiale. Nous le remercions ainsi que son équipe pour la qualité de leur accueil.

Vivez l’expérience baroque !” C’est le sous-titre de ce festival et c’est l’ambition de ses organisateurs dont Sébastien Mahieuxe.
Le lieu est à mesure de l’exigence d’un donner à mieux connaître la musique baroque. Que ce soit dans la cour, l’ancienne chapelle ou le théâtre élisabéthain (depuis 2016) du château d’Hardelot. On métisse ici les cultures française et britannique depuis des lustres. À l’heure du Brexit une entente cordiale qui ne se dément pas.

 

Des mots de minuit #590 
Réalisation : Pascal Stelletta 
Montage: Badr Drissi
L’équipe technique du Théâtre élisabéthain
Rédaction en chef: Rémy Roche
Coordination: Marie-Odile Régnier
Direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

► nous écrire: desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@desmotsdeminuit