Jean Ziegler, Nicolas Werth, Gilles Boëtsch; Jordi Savall et Souleymane Diamanka. #271

0
344

Comme dit Régis Debray que cite Jean Ziegler, la tâche des intellectuels n’est pas de séduire mais d’armer. Qu’ils travaillent pour l’ONU, la recherche historique ou le rapport au corps à travers les âges, trois d’entre eux alarment ici sur des états du monde. Quant aux musiciens, ils œuvrent pour la mémoire, celle d’une musique oubliée, celle d’une tradition africaine et pastorale. Métis, radical, réjouissant : C’est “Des mots de minuit”!

 

Des mots de minuit: Émission #271 du 18 avril 2007

Avec

Jean Ziegler, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation
Nicolas Werth, historien
Jordi Savall, musicien
Gilles Boëtsch, anthropologue et président du conseil scientifique du CNRS

Musique

Jordi Savall interprète deux extraits de son nouvel album Lachrimae Caravaggio
Souleymane Diamanka chante Marchand de cendres

 

CONVERSATION :

Jean Ziegler : rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, signe un essai L’empire de la honte (Fayard). Il intervient dans le documentaire We feed the world (Le marché de la faim) d’Erwin Wagenhofer qui dénonce un paradoxe libéral : la subsistance de la faim dans le monde alors que l’agriculture mondiale pourrait nourrir douze milliards de personnes.

J’ai l’intention que ce livre soit une arme pour l’insurrection des consciences, parce que la situation que vit le monde aujourd’hui est totalement absurde.

Jean Ziegler. Des mots de minuit, 2007.

 

Nicolas Werth est historien. Il signe Les années Staline (Éditions Chêne), au cours desquelles la dictature soviétique spolia des millions de paysans ukrainiens et entraîna le pays dans la régression économique.

À l’époque de la terreur stalinienne, les diplomates italiens faisaient d’excellents rapports sur ce qui se passait dans les camps. Mais Mussolini n’a jamais voulu les utiliser. Il y a cette sorte de connivence entre les tyrans.

Nicolas Werth. Des mots de minuit, 2007.

 

Jordi Savall signe Lachrimae Caravaggio, Album musical de Hespèrion XXI, Jordi Savall et Le Concert des Nations (Alia Vox). Il évoque sa passion pour la musique baroque et pour la viole de gambe.

La partition est notre lien visuel avec la main du compositeur… Dans le monde occidental, nous avons oublié pendant des siècles une musique merveilleuse. Des couches successives de modernisme l’ont occultée.

Jordi Savall. Des mots de minuit, 2007.

 

Gilles Boëtsch est anthropologue et président du conseil scientifique du CNRS. Il signe la préface du Dictionnaire du corps en sciences humaines et sociales. À ce poste il contribue à l’évaluation des politiques scientifiques et est appelé à donner un avis sur l’orientation de la recherche scientifique au CNRS… Plus récemment, il est l’un des auteurs de Sexe, race et colonies. la domination des corps du XVe siècle à nos jours avec Pascal BlanchardChristelle TaraudNicolas Bancel (La Découverte, 2018). Voir ci dessous l’article lié avec Christelle Taraud.

Le rapport au corps a changé. On s’y intéresse beaucoup après qu’on a longtemps privilégié l’âme. Ce corps a subi des révolutions. La première est alimentaire… Le problème, c’est que tout le monde n’a pas forcément accès à la même nourriture.

Gilles Boetsch. Des mots de minuit, 2007.

 

MUSIQUE :

Jordi Savall interprète deux extraits de son nouvel album Lachrimae Caravaggio.

 

Souleymane Diamanka chante Marchand de cendres de l’album L’hiver peul. Slameur, il s’inscrit dans une volonté d’honorer la mémoire des bergers peuls.

Des mots de minuit #271
Réalisation: Jean François Gauthier
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Desmotsdeminuit/France2

 Des mots de minuit, L’Émission… 
 Des mots de minuit, la vidéothèque …

 nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit