📷 Ricardo: le batteur couturier… 🥁

Huile de coudre...
0
211
© Hervé Bacquer

“De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J’ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l’image de cette trace, j’ai préservé la mémoire de l’oubli.” H. B.

© Hervé Bacquer

La machine à coudre appartenait à ma grand-mère. J’ai appris à coudre avec ma mère qui l’utilisait de façon régulière.
Coudre à la machine m’a toujours plu, aussi d’un point de vue rythmique. Je suis batteur et l’action des pédales est très similaire, il faut être régulier, tenir une sorte de rythme.
Les anciennes machines à coudre sont assez précises et ludiques en même temps.
Enfin, il faut noter le côté esthétique de la machine et fonctionnel du meuble qui cache les mécanismes une fois refermé.

Ricardo – juillet 2019 – Paris 75012
© Hervé Bacquer

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2019

 

► Mémoire d’objets, la collection

 Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit