“De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J’ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l’image de cette trace, j’ai préservé la mémoire de l’oubli.” H. B.

Le petit vase à la cigale, un souvenir de ma grand-mère.
Le chant des cigales, l’odeur de la résine dans la pinède surchauffée,
La nostalgie du sud…

Jano, Ivry sur Seine (94) – avril 2015

Jano, Ivry sur Seine (94) – avril 2015

© “Le Laboratoire de Lumière” –2016.



Mémoire d’objets, la collection