Hamed TraorĂ©, photographe des invisibles đŸ“·

0
6095

Avec une empathie rare, il tĂ©moigne en images de la prĂ©caritĂ© et de l’exclusion des oubliĂ©s.

Hamed Traoré est un explorateur.
NĂ© au Burkina Faso, il n’a cessĂ© de voyager dans les pays d’Afrique de l’Ouest, Mali, Congo, GuinĂ©e. Sa bonne connaissance de ces pays fait qu’il devient un fixeur recherchĂ© par les journalistes et photographes europĂ©ens. C’est ainsi qu’il rencontre Paolo Marchetti, photo-journaliste italien trĂšs en vue et multiprimĂ©, venu en 2013 couvrir le conflit malien. Celui-ci dĂ©tecte son intĂ©rĂȘt et ses prĂ©dispositions pour l’image. “Vous avez l’Ɠil“, il l’encourage, le conseille et… lui offre un boĂźtier.
Fort de ce soutien, TraorĂ© se lance mais puisque c’est un explorateur, il va chercher ses sujets lĂ  ou personne ne va. “J’aime, l’humain, l’inconnu et le partage“, dit celui qui considĂšre que toute rencontre prĂ©sente un intĂ©rĂȘt.
C’est sa sĂ©rie sur “Les invisibles d’Amzalazala” qui le fait connaĂźtre. Il est sĂ©lectionnĂ© par la Fondation Dapper pour l’exposition qu’elle organise au printemps 2019 Ă  GorĂ©e (SĂ©nĂ©gal) dans le cadre du festival Regards sur cours. Ces invisibles sont ceux d’une zone que l’on cache en plein cƓur de Conakry (GuinĂ©e), un bidonville oĂč vivent des chassĂ©s de leur famille, de la sociĂ©tĂ©. Pour le photographe, de fait sociologue en herbe, ils symbolisent la faillite d’un systĂšme.
Hamed TraorĂ© a d’autres invisibles dans ses portfolios qu’il montrera prochainement. Ainsi les habitants d’une petite ville congolaise, on ne s’y rend que moyennant 22 heures de pirogue. Ou encore les fous de Bamako, des aliĂ©nĂ©s livrĂ©s Ă  eux-mĂȘmes et Ă  leur folie dans les rues de la ville.
Montrer c’est aider“, espĂšre le photographe-explorateur.

→ Hamed TraorĂ© est nĂ© en 1981. Photographe autodidacte, il est encouragĂ© par Paolo Marchetti dont il est le fixeur en 2013. Il est repĂ©rĂ© par la Fondation Dapper qui l’expose Ă  GorĂ©e en 2019. Loin du spectaculaire, il ne photographie qu’aprĂšs avoir rencontrĂ© longuement les oubliĂ©s des sociĂ©tĂ©s africaines.

â–ș voir toutes les Photos parlĂ©es

â–ș Nous Ă©crire : desmotsdeminuit@francetv.fr
â–șLa page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications
â–ș@desmotsdeminuit