Anne QueffĂ©lec et Mozart đŸŽč une histoire qui dure #37

0
3208

À l’occasion de la sortie d’un splendide enregistrement de trois sonates de Mozart, la pianiste Anne QueffĂ©lec nous a reçus. Plaisir vif de la conversation auprĂšs d’une artiste aussi brillante que spirituelle, toujours en quĂȘte du dieu BeautĂ© sans l’ombre d’une fatigue ni d’un renoncement. Un moment de grĂące lumineux et de rĂ©flexion profonde et gĂ©nĂ©reuse!

 

Vous avez dit Anne Queffélec?

État civil: Elle est nĂ©e au milieu du XXe siĂšcle Ă  Paris dans une maison pleine de livres, sans tĂ©lĂ© ni radio. La Bretagne inscrite dans son ADN; Le mathĂ©maticien Henri QueffĂ©lec est son pĂšre. Sa mĂšre, passionnĂ©e de musique, avait une belle voix, et Yann QueffĂ©lec, l’Ă©crivain, est son frĂšre. La pensĂ©e, le savoir, l’art et les livres au cƓur du foyer. Quelle famille!

Instruments: Le piano.

Formation: À peine sortie de l’adolescence, premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire national supĂ©rieur de musique de Paris. ÉlĂšve de l’immense Alfred Brendel. En 68 et 69, elle remporte les prestigieux concours de Leeds et de Munich, exploits qui la propulsent sur l’avant-scĂšne mondiale du piano.

Points forts: Son intelligence lumineuse et son goĂ»t pour l’Ă©quilibre dont elle fait une vertu et une exigence morale. Son sens de l’esthĂ©tique est une Ă©thique qui la structure et la tient debout, Ă©veillĂ©e et sensible.

Le territoire: Le paradis incompressible de la musique classique et sa sainte trinité: Mozart Beethoven Schubert.

Ce que parfois on ignore: C’est elle que l’on entend jouer lors des parties de piano dans le film Amadeus de Milos Forman

Image corporelle: Ses mains qui, comme des oiseaux, accompagnent en virevoltant les courants de sa pensĂ©e, et elles dansent tout au long de ses phrases prononcĂ©es d’une voix douce et ferme Ă  la fois.

Complices: Mozart, Bach, Satie ou Schubert dont elle parle comme si elle vivait avec eux, en toute amitiĂ©. AuprĂ©s d’elle, leur prĂ©sence est palpable, audible.

Elle, en une phrase:Ce qui est beau fait du bien”.

Dernier disque lancĂ© en plein-ciel: Un enregistrement splendide de trois sonates de Mozart (K331, 332, et 333) dans lequel elle fait entendre comme une puissante Ă©vidence le gĂ©nie de Salzbourg dans tout ce qu’il a de plus profond et vital. Le chant vibrant sous chaque note, l’équilibre tendu de chaque phrase, la grĂące de l’urgence mozartienne dans son essence la plus pure. Un grand disque !

Lieu et date de la rencontre: Dans son discret et verdoyant pied-Ă -terre parisien au coeur de novembre. Dehors il fait gris. Pas auprĂ©s d’elle.

Anne Queffélec, au parloir!

â–șParoles et Musiques: toutes les rencontres

â–ș Nous Ă©crire : desmotsdeminuit@francetv.fr
â–șLa page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications
â–ș@desmotsdeminuit