Tiffany Tavernier et Christelle Taraud 📚 Lire l’étĂ© avec “Des mots de minuit”

Raciser l'autre sexe ... Solitude d'aéroport
0
398

Survivre, esseulĂ©e, dans un aĂ©roport, c’est partir nulle part mais ailleurs ou attendre un bateau qui n’atterrit pas. Coloniser le sexe de l’autre racisĂ© pour les besoins de la prĂ©dation, fabriquer les imaginaires qui vont avec un systĂšme d’exploitation et de domination: un crime qui se prouve historiquement par l’image. Elle est aussi glacĂ©e qu’insupportable dans un livre difficile Ă  regarder…

Des mots de minuit, L’Émission #571 du 8 novembre 2018

avec
– l’historienne Christelle Taraud, co-directrice de la publication de SEXE, RACE & COLONIES, la domination des corps du XVĂšme siĂšcle Ă  nos jours
– et la romanciĂšre Tiffany Tavernier, qui signe ROISSY

FĂ©minisme et Ă©blouissement … sont leurs mots de minuit
et
– Bertrand Burgalat pour la musique
HĂ©lĂšne Gestern L’eau qui dort (ArlĂ©a)  comme conseil de lecture …

CONVERSATION :

Images glacĂ©es qui font mal Ă  la mĂ©moire ou Ă  l’inconscient, collectif ou pas …
Copuler, violer, abaisser pour mieux dominer l’autre racisĂ©, surtout si elle est femme …
Six siĂšcles d’un systĂšme suprĂ©maciste sont ici explorĂ©s par une centaine d’historiens …
Notamment sous la direction de Christelle Taraud …
De la fascination du “sauvage” au “code noir”,
De la domination Ă  l’esclavage,
De la décolonisation au métissage,
De la VĂ©nus hottentote Ă  l’art contemporain,
De la possession inassouvie des corps Ă  la fabrication des imaginaires …
Peut-ĂȘtre, aussi, un “beau livre” pour ses dĂ©tracteurs qui redoublerait le viol en glaçant l’image de ses victimes …
Quoiqu’il en soit, par ces temps d’immĂ©diatetĂ© et de dĂ©luge visuel, le douloureux irrĂ©futable d’une preuve iconographique!

© Des mots de minuit

Christelle Taraud est historienne, enseignante dans les programmes parisiens de Columbia University et de New York University et membre associĂ© du Centre d’histoire du XIXe siĂšcle des UniversitĂ©s Paris I et Paris IV. SpĂ©cialiste des questions de genre et de sexualitĂ©(s) dans les espaces coloniaux, tout particuliĂšrement au Maghreb, elle a notamment publiĂ© La prostitution coloniale. AlgĂ©rie, Tunisie, Maroc (1830-1962) (Payot, 2009 [2003]), Mauresques. Femmes orientales dans la photographie coloniale (1860-1910) (Albin Michel, 2003) et Â« Amour interdit ». Prostitution, marginalitĂ© et colonialisme. Maghreb (1830-1962) (Payot, 2012).”
© La Découverte

SEXE, RACE & COLONIES, la domination des corps du XVĂšme siĂšcle Ă  nos jours, extrait

Prendre tous les avions, c’est n’en prendre aucun …
Ne plus savoir, c’est attendre un bateau dans un aĂ©roport …
Roissy est le “beau” livre de Tiffany Tavernier…
C’est dans cet aĂ©roport qu’Anna ou Maud – c’est selon le moment de l’amnĂ©sie – erre …
Anna s’invente des vies entre deux vols pour ne plus embarquer des souvenirs cauchemardesques …
Une femme en transit dans le lieu du cosmopolite!
L’auteure est une grande curieuse des autres, gens de peu, Ă  la marge, inscrits entre deux mondes,
ignorés de la norme triomphante
De l’Inde Ă  l’Arctique
De la Colombie au Cambodge …
Tavernier Ă©crit comme on scĂ©narise …
La mort est dans l’Ăąme quand surgit, en fin de piste, le souffle chaud des rĂ©acteurs du monstre long-courrier …

© Des mots de minuit

Tiffany Tavernier est romanciĂšre et scĂ©nariste. NĂ©e en 1967, elle est la fille de la scĂ©nariste Colo Tavernier et du rĂ©alisateur Bertrand Tavernier. Son premier roman, Dans la nuit aussi le ciel (Paroles d’aube, 1999 ; Points, 2000), retrace son expĂ©rience dans les mouroirs de Calcutta, Ă  dix-huit ans. Depuis lors, elle n’a cessĂ© de voyager de par le monde, notamment en Arctique, oĂč elle situe son roman suivant, L’Homme blanc (Flammarion, 2000 ; Points, 2001). AprĂšs avoir publiĂ© chez Grasset (Holy Lola, en 2004, le roman inspirĂ© par le scĂ©nario qu’elle Ă©crivit pour son pĂšre avec Dominique Sampiero), au Seuil, aux Ă©ditions des Busclats (Comme une image, 2015, qui revient sur son enfance sur les plateaux de cinĂ©ma) ou chez Tallandier (une biographie d’Isabelle Eberhardt, en 2016)” © Sabine Wespieser Ă©diteur.

“Les discussions des voyageurs de toutes nationa- litĂ©s, les panneaux oĂč viennent s’afficher les nu- mĂ©ros de vol, les boutiques, les enseignes cligno- tantes, les annonces lumineuses, les bribes Ă©chan- gĂ©es par les personnels navigants ou au sol, les demandes affolĂ©es des passagers en transit, Ă©garĂ©s dans le vaste aĂ©roport : tel est le quotidien de la narratrice de ce roman, son environnement visuel et sonore, depuis qu’elle a Ă©lu domicile Ă  Roissy. Sans cesse en mouvement, toujours tirant derriĂšre elle une petite valise, elle va d’un terminal Ă  l’autre, engage des conversations, s’invente des vies, Ă©ter- nelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l’apaise. PassĂ©e maĂźtresse dans l’art de l’esquive, elle sait comment Ă©viter les questions trop pressantes. Cette femme sans domicile fixe, dont Tiffany Tavernier fait l’hĂ©roĂŻne de son nouveau roman, est ce qu’il est convenu d’appeler une « indĂ©celable »…”  Â© SW

L’objet qui les prolonge …

© Des mots de minuit

Christelle Taraud a apportĂ© un “jeton de prĂ©sence” d’amour tarifiĂ© de bordel vietnamien du temps des colonies. Au verso des positions de copulation.

© Des mots de minuit

Pour Tiffany Tavernier, l’encrier du grand-pĂšre…

MUSIQUE :
Bertrand Burgalat 
DerriĂšre une pop-disco, Les choses qu’on ne peut dire Ă  personne !

Bertrand Burgalat #571

Au sortir de l’Émission…

© Des mots de minuit

Des mots de minuit #571 
RĂ©alisation: Pascal Stelletta 
RĂ©daction en chef: RĂ©my Roche
Coordination: Marie-Odile RĂ©gnier
Direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

â–șToutes les Ă©missions …

â–șLa vidĂ©othĂšque Des mots de minuit

â–ș nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
â–ș @desmotsdeminuit