Dans son dernier roman Joy Sorman donne la parole Ă  un ours et prouve que l’animal est un personnage romanesque comme les autres. Ou presque…

… Son attirance pour les sujets insolites n’est plus un mystĂšre mais son dernier livre pousse plus loin encore l’audace littĂ©raire. AprĂšs “Comme une bĂȘte“, rĂ©cit dans lequel elle contait les tribulations d’un boucher, Joy Sorman n’hĂ©site pas Ă  confier le rĂŽle principal de son dernier roman Ă  un ours. Et pas n’importe lequel!

 

Son hĂ©ros, hybride monstrueux nĂ© de l’accouplement d’une femme et d’un ursidĂ©, se situe dans l’entre deux. Mi-homme mi-bĂȘte. Situation inconfortable s’il en est mais prodigieusement fĂ©conde pour la romanciĂšre qui explore l’étrange frontiĂšre entre humanitĂ© et bestialitĂ© et fait le choix d’un roman en forme de conte.
Il Ă©tait une fois un ours donc. Animal mythique Ă  l’origine de nombreuses lĂ©gendes et croyances dont celle selon laquelle le roi des animaux serait un redoutable prĂ©dateur sexuel. Jugez plutĂŽt :

De ces amours coupables naĂźtra l’ourson marquĂ© du sceau de la malĂ©diction dans la peau duquel l’auteur n’hĂ©site pas Ă  se glisser. “Je” est un ours. C’est lĂ  que rĂ©side toute la puissance et la singularitĂ© de ce monologue servi par une Ă©criture Ă©tincelante: “A mesure que le souvenir de l’enfant velu s’éloigne en moi, la mĂ©lancolie gagne, c’est le sentiment acide d’une disparition, d’un destin escamotĂ©, comme si l’épaisseur de mes poils avait dĂ©finitivement recouvert la possibilitĂ© de vivre ma vie“.
L’ursidĂ© condamnĂ© ira de cirques en zoos sous la houlette de maĂźtres dont l’humanitĂ© laisse Ă  dĂ©sirer. Qui de l’ours ou de l’homme est la bĂȘte? Telle est la question posĂ©e par ce rĂ©cit qui se garde bien de donner des rĂ©ponses et flirte avec notre fascination pour la figure du monstre. Le pari de Joy Sorman Ă©tait osĂ©, elle le remporte haut la main ravissant son lecteur de la premiĂšre Ă  la derniĂšre ligne.

La critique Littéraire desmotsdeminuit.fr
La page facebook des mots de minuit, une suite
  Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit