Elsa Marpeau et Jean-Michel Mariou 📚 Lire l’étĂ© avec “Des mots de minuit”

Jamais sans un livre
0
459

La corrida n’est pas Ă©videmment le genre de la maison mais qu’un auteur se mette Ă  conduire une fourgonnette pour les “hommes de lumiĂšres” sur la route des toros avec un Don Quichotte dans la boĂźte Ă  gants et le refus laisse place Ă  une curiositĂ© attentive. Passer des mondes imaginaires dans le thĂ©Ăątre du XVII Ăšme siĂšcle Ă  Son autre mort, titre de son dernier polar, rend curieux tout autant de la thĂ©sarde que de l’Ă©crivaine. Le pianiste israĂ©lien revient au trio avec Songs of the degrees.

 

Des mots de minuit #580 du 5 mai 2019.

Nantes, Singapour, Paris, voilĂ  trois repĂšres gĂ©ographiques d’Elsa Marpeau… C’est Ă©crit sur ses quatriĂšmes de couv depuis 2011 et Les yeux des morts… Un mystĂšre comme un autre!
Cela dit, le noir lui seyait depuis pas mal de temps. Étudiante, elle Ă©laborait cette thĂšse sur une façon de dire ou de suggĂ©rer les morts et les tueries au thĂ©Ăątre… Elle fut prof et le fĂ©minisme et le karatĂ© sont deux de ses signes particuliers. Elle a crĂ©Ă© chez France TĂ©lĂ©s “Capitaine Marleau”.
Aujourd’hui, Ses hĂ©roĂŻnes, notez le fĂ©minin, s’appellent Swann chez les Black blocs, Sarah quand les corps sont brisĂ©s, Marianne quand la guerre finissait et tondait les femmes, Alex quand les bourreaux sexuels sont de sortie. Ses exergues convoquent Hemingway, Brassens, GĂ©rard de Nerval ou l’Évangile selon Jean. À peine quelques indices…

Lñ€™attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_5136.jpg.

On lui doit Qu’est-ce qu’elle dit Zazie? Émission littĂ©raire emblĂ©matique du service public et Ă  ce titre balayĂ©e un peu rapidement des programmes dudit service.Jean-Michel Mariouest un homme du sud. Tourner Ă  gauche, et vous trouvez Lagrasse, village de l’Aude oĂč a lieu tous les ans un fameux banquet du livre qu’il a crĂ©Ă© avec les Ă©ditions Verdier, 40 ans, cette annĂ©e. Ça tombe bien! Cet occitan y dirige la collection Faenas, consacrĂ©e au monde dĂ©routant de condition humaine de la tauromachie. D’oĂč Ce besoin d’Espagne dĂ©jĂ  racontĂ© qui l’emmĂšne aujourd’hui Ă  faire du “coca” un grigri et Ă  conduire une camionnette. Mariou a Ă©tĂ© chauffeur de la“cuadrilla” du torero Leal pendant trois ans. Et Le chauffeur de Juan qui aime “se voyager” redonne aujourd’hui un monde singulier, Ăąpre, violent, rattrapĂ© par le marchĂ©. Reste deux qualificatifs: sublimant et fraternel.

â–ș Toutes les Ă©missions 


â–ș La vidĂ©othĂšque Des mots de minuit

â–ș nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
â–ș @desmotsdeminuit