đŸ“· Carol K.:la petite fille de la ComĂšte…

0
121

“De New-York Ă  Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai dĂ©couvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules Ă©raflures, conservent les marques du temps. J’ai rĂ©alisĂ© les portraits de ceux qui protĂšgent ces empreintes de la disparition. Avec l’image de cette trace, j’ai prĂ©servĂ© la mĂ©moire de l’oubli.” H. B.

Je déjeunais tous les jeudis midi chez mes grands parents avec en fond sonore le jeu des mille francs.
Rituel auquel je n’aurais pas voulu dĂ©roger car j’attendais LA phrase prometteuse de mon grand-pĂšre, synonyme de “voyage” en 403:
– ” Dimanche, on va aux escargots!” ou alors
– ” Dimanche, on va Ă  la pĂȘche sur la Marne!”
Sinon, c’Ă©tait excursion au potager-verger avec dĂ©gustation immĂ©diate de tomates ou de framboises. VĂ©ritable festival pour mes papilles.
Mais le bonheur suprĂȘme Ă©tait de m’installer sur son Ă©tabli auquel je pouvais aisĂ©ment accĂ©der grĂące au petit escabeau qu’il m’avait fabriquĂ© et lĂ …. je tacotais avec ce petit marteau.
C’Ă©tait un gaillard trĂšs potache Ă  l’imposante stature, la voix grave et l’Ɠil toujours malicieux.
Il avait Ă©tĂ© surnommĂ© La ComĂšte par ses camarades d’Ă©cole en raison d’une blague faite lors du passage de celle de Halley en 1910 et il a rempli Ă  tout jamais ma petite enfance de souvenirs extraordinaires.
Je suis la petite fille de La ComĂšte.

Carol K. – dĂ©cembre 2018 – Fondettes (37)

Carol K. – dĂ©cembre 2018 – Fondettes (37)

© “Le Laboratoire de LumiĂšre” – 2018

â–ș MĂ©moire d’objets, la collection


â–ș La collection “Photo parlĂ©e”

â–ș nous Ă©crire: desmotsdeminuit@francetv.fr


â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
 

â–ș @desmotsdeminuit