Rachid Taha et Antoine Garapon. Eglal Farhi, Michele Rosier 🎼 avec Rachid Taha et Ano Keno #88

0
706

La Justice, avec une majuscule, la Justice pour laquelle nos deux invités se battent et vibrent chacun dans son domaine respectif, l’un dans le Droit, Antoine Garapon, l’autre dans la musique, Rachid Taha, mais avec la même flamboyante exigence, la même urgence morale. C’est Des mots de minuit, forcément métis, radical, réjouissant…

Des mots de minuit #88 du 21 novembre 2001

Avec:

  • Le chanteur Rachid Taha
  • Le magistrat Antoine Garapon
  • La directrice du New-Morning Eglal Farhi
  • La réalisatrice Michele Rosier

Musique:

  • Rachid Taha
  • Ano Neko

MANIÈRES DE VOIR

Rachid Taha (1958-2018) fut un chanteur français d’origine algérienne, rockeur révolté et sensible, militant qui inventa avec quelques autres cette belle idée de “France métissée”. Difficile de comprendre aujourd’hui le choc et les répercussions qu’eut sa chanson Douce France avec le groupe Carte de séjour.

Quand j’ai commencé la musique j’ai été attiré par l’idée de justice. Pourquoi y a-t-il des gens qui ont moins de droits que d’autres? Voilà la question. Avec la musique on amène des informations d’un autre type. Pour moi le mot de justice est très important. Un monde sans justice est un monde de guerre et de misère. Voilà mon intention. Pour preuve, ma première chanson s’appelait Zubida, et parlait de l’injustice faite aux femmes.

Rachid Taha. Des mots de minuit, 2001.

Antoine Garapon est un juriste français et militant pour les droits de l’homme. Il participe à cette émission parce qu’il vient de publier (avec Frédéric Gros et Thierry Pech) Et ce sera justice- Punir en démocratie (Ed. Odile Jacob)

Je me situe comme un juriste et j’observe. On est à la fin d’un cycle très long qui a commencé il y a plusieurs siècles où le prince se posait en victime de tous les délits. La victime était au second plan. Aujourd’hui ce qui compte c’est la victime. Aujourd’hui, la souffrance des victimes nous est devenue insupportable. La justice doit mettre fin à ce scandale qu’est cette souffrance. C’est à partir de la victime que l’on va maintenant chercher le criminel. Cela s’est inversé et c’est tant mieux.

Antoine Garapon. Des mots de minuit, 2001.

L’ACTUALITÉ CULTURELLE

Eglal Farhi (1922-2019) a longtemps été la grande prêtresse du New Morning, ce repaire à jazz mythique de la scène parisienne. Si tous les plus grands y ont joué c’est d’abord parce que cette intrépide et sensible femme venue d’Egypte a su offrir à tous les artistes à la fois un passage obligé et une maison.

Michèle Rosier (1930-2017) est scénariste et cinéaste. Fille d’Hélène Gordon-Lazareff (fondatrice du magazine Elle), Elle commence dans le journalisme en 1947. Passionnée de littérature, elle écrit et réalise en 1973 le biopic de George Sand (George qui?) avec Anne Wiazemsky, Yves Rénier et Bulle Ogier, et en 2001, celui d’André Malraux (Malraux, tu m’étonnes!).

MUSIQUE :

Rachid Taha interprète Nokta et Kalantika de son album Rachid Taha Live

Ano Neko interprète Main Dile

Des mots de minuit #88
Réalisation: Jean-François Gauthier
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Desmotsdeminuit/France2

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit