Jean-Marie Besset 🎭 et 📚 Michel Pastoureau 🎼 avec Vincent Baguian, Josiane et Philippe Spinosi #55

0
652

Quand l’exigence théâtrale atteint des sommets pour mieux dire les combats sociaux; quand l’histoire raconte comment le bleu a fini par triompher du rouge; quand ça parle littérature et que s’écoute la musique classique, c’est Des mots de minuit : métis, radical, réjouissant…

Des mots de minuit #55 du 19 février 2001.
Émission enregistrée au Théâtre 14, à Paris, où se donne la pièce Marie Hasparren de Jean-Marie Besset.

Avec:

  • L’auteur Jean-Marie Besset
  • L’historien médiéviste Michel Pastoureau
  • L’écrivain Olivier Bleys
  • Le critique musical Philip de la Croix

Musique:

  • Le chanteur Vincent Baguian
  • Le duo Josiane et Philippe Spinosi

MANIÈRES DE VOIR :

Jean-Marie Besset évoque son parcours paradoxal, depuis ses débuts en tant que comédien après des études de commerce jusqu’à la reconnaissance de son talent d’auteur dramatique. Il aborde les thèmes récurrents de son théâtre : séduction, bisexualité, recomposition des familles. Il livre sa conviction que le théâtre a un rôle social à jouer et affirme sa foi en la solidarité. Auteur de La fonction, Ce qui arrive et ce qu’on attend, Grande école ou Commentaire d’amour, il parle de sa dernière pièce Marie Hasparren mise en scène par Jacques Rosner.
“Marie Hasparren, personnalité connue de la télévision, est belle, intelligente, manipulatrice, étrangement détachée de toute émotion, mais féminine et conquérante, irrésistible pour les personnes des deux sexes. Divorcée de Vernon, elle souhaite trouver un géniteur pour que Lise, sa compagne devienne mère. Ce sera Denys, un ami de Vernon. Ces nouveaux couples sont-ils si différents de celui qu’Eugène Hasparren, formait avec la mère de Marie ?”
© l’avant-scène théâtre

Mon théâtre est parfois difficile à lire. Une pièce comme Marie Hasparren a besoin d’être incarnée… J’ai d’ailleurs mis dix ans à monter cette pièce. Même pour les comédiens, il est parfois difficile de lire une pièce. Je connais depuis longtemps un agent à New-York qui m’a toujours dit que les plus grands acteurs qui étaient chez lui se trompaient sur les scénarios à la seule exception de Montgomery Clift.

Jean-Marie Besset. Des mots de minuit, 2001.

Michel Pastoureau directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes Études signe l’ouvrage Bleu, histoire d’une couleur (Seuil). Après un rappel de sa carrière d’historien, il évoque en particulier ses travaux sur les procès d’animaux au Moyen-Âge et sur l’histoire sociale des couleurs.
Il explique son choix de la couleur bleue pour mener une réflexion qui vise à affirmer la primauté du culturel (symbolique, idéologique, social) sur le neurobiologisme et le scientisme ambiants et à illustrer le renversement de perception à l’oeuvre dans les sociétés occidentales au fil des siècles.

Il faut vraiment attendre l’époque romantique pour que le bleu triomphe définitivement du rouge… Dans l’histoire et les débats religieux sur la couleur matière ou lumière, il est une époque où l’on distinguait les couleurs honnêtes comme le bleu des couleurs déshonnêtes comme le rouge, le vert ou le jaune… Surtout en matière de vêtement, c’est ainsi que la morale protestante puis la contre réforme catholique classaient les couleurs.

Michel Pastoureau. Des mots de minuit, 2001.

Éteignez vos portables :

Olivier Bleys est l’auteur de “Pastel” (Gallimard), roman épique qui met en scène un compagnon teinturier du Moyen-Âge qui choisit le bleu contre sa famille qui, par tradition, a toujours travaillé le rouge.

Philip de la Croix : Le critique et grand amoureux et connaisseur du classique présente la 11ème Biennale de la Danse en Val de Marne et les représentations de l’opéra Parsifal avec Placido Domingo à l’Opéra de Paris.

MUSIQUE:

Vincent Baguian a fait de la publicité et commencé parallèlement dans la chanson. Son troisième album a pour titre Mais chant. Il en interprète Je ne t’aime pas.

Josiane et Philippe Spinosi constituent un duo de guitaristes classiques. Ils jouent sur des instruments d’époque et interprètent le 2ème mouvement du 1er duo de l’opus 31 d’Antoine de Lhoyer (1758-1862)

Des mots de minuit #55
Réalisation: Pierre Desfons
Rédaction en Chef: Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Des mots de minuit /France2

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit