đŸŽ„ Claude Chabrol (1930-2010): Tout ce qui empĂȘche d’ĂȘtre heureux m’intĂ©resse! #361

0
80

Quand le romancier s’attaque aux “guerres sales” en TchĂ©tchĂ©nie; Quand le cinĂ©aste se sent plus proche de Flaubert qui “n’a jamais attrapĂ© la chtouille dans un bordel” que de Maupassant; quand le photographe passe en revue le spectre de ce qu’il a publiĂ©; quand l’auteur creuse la misĂšre humaine et que le comĂ©dien calcule ses membres; quand la musique est Ă©lectro, progressive et alternative

 

Des mots de minuit: émission n°361 du 11 novembre 2009.

RĂ©alisation: Pierre Desfons
RĂ©daction en chef : RĂ©my Roche
Production: ThérÚse Lombard et Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr/France2

 
CONVERSATION:

Je ne nomme jamais Poutine dans mon livre… En ne le nommant jamais, j’ai peut-ĂȘtre le sentiment qu’il va apparaĂźtre plus effrayant au lecteur. Il est certain que Poutine passe un coup de fil Ă  Bush aprĂšs l’effondrement des tours. On peut aussi penser que pour lui c’est une merveilleuse aubaine parce que, cette fois, ce qu’on lui reproche en Occident, Ă  savoir sa guerre impitoyable et injuste contre les TchĂ©tchĂ©nes, devient tout Ă  coup quelque chose de lĂ©gitime, c’est Ă  dire dĂ©barrasser la planĂšte du terrorisme lĂ  oĂč il prĂ©tend qu’il est et en particulier en TchĂ©tchĂ©nie.

Thierry Hesse. Des mots de minuit, 2009.

Thierry Hesse
L’Ă©crivain signe “DĂ©mon”, un ouvrage qui, Ă  travers plusieurs personnages et histoires, revient sur diffĂ©rents crimes de guerre et exactions commis en Russie au XXĂšme siĂšcle, notamment en TchĂ©tchĂ©nie. Il Ă©voque Ă©galement le long travail documentaire qui a Ă©tĂ© nĂ©cessaire pour Ă©crire ce texte, ainsi que sa vocation tardive de romancier. 
Photo d’une femme avant son exĂ©cution (Estonie. 1942)
“Comme objet”… “Une photo terrible prise lors de massacres commis par les nazis en 1942 en Estonie… On peut penser qu’elle a Ă©tĂ© prise par un camarade du tueur qui va abattre cette femme nue qu’il pousse devant lui… Si on est romancier on peut avoir envie de ne pas rester dans cette sidĂ©ration qu’elle peut provoquer et en faire une piĂšce essentielle d’un roman…”
Claude Chabrol – nĂ© en 1930, mort en 2010 – Ă©voque Fritz Lang, Ă  l’occasion d’une confĂ©rence qu’il donne aux “Rencontres CinĂ©matographiques de la Seine-Saint-Denis”. Il revient sur son cinĂ©ma, ses films, ses personnages et la façon dont il les imagine; Ă©voque le film “L’enfer” qu’il a rĂ©alisĂ© et dont la version originale et inachevĂ©e d’Henri-Georges Clouzot fait l’objet d’un documentaire de cinĂ©ma. Bonus: sa passion pour la cuisine et la gastronomie. 

Tout ce qui empĂȘche d’ĂȘtre heureux m’intĂ©resse. Je n’aime pas les tourmentĂ©s!

Claude Chabrol. Des mots de minuit, 2009.  

Claude Chabrol

Si j’ai deux endroits possibles pour tourner un film et que dans l’un, il y a un trĂšs bonne table et que dans l’autre il n’y a que des bouis-bouis, je vais tourner lĂ  oĂč il y a la bonne table. Pour toute l’Ă©quipe que l’on fait travailler pendant deux ou trois mois, ce serait lamentable de leur faire bouffer de la saloperie!

Claude Chabrol. Des mots de minuit, 2009.

Le cinĂ©aste n’a pas d’objet avec lui. Il dit qu’il n’en a pas de fĂ©tiches. “Les objets ne me sont qu’utiles!”

 

Je fais de la photographie sociale et des livres pour la jeunesse parce que toutes les images m’intĂ©ressent. Je ne suis pas qu’Ă©diteur. J’ai aussi fait du cinĂ©ma avec William Klein ou de la publicitĂ©. Je n’ai jamais souffert de faire de la publicitĂ©. Ça a fait vivre les magazines que j’ai faits. J’ai commencĂ© par faire des textes pour des labos avant de m’apercevoir que ça pouvait me rapporter de l’argent !

Robert Delpire. Des mots de minuit, 2009.

Robert Delpire
L’Ă©diteur et photographe, Ă  l’occasion notamment de l’exposition “Delpire & cie” qui se tient Ă  la “Maison EuropĂ©enne de la Photographie” Ă  Paris. Il parle de son travail d’Ă©diteur, notamment de livres pour enfants et de photographie sociale, revient sur sa carriĂšre et ses dĂ©buts, son amitiĂ© avec Robert Capa et Henri Cartier Bresson, son travail dans la publicitĂ©, Ă©voque sa collaboration avec les artistes qu’il publie et sa coopĂ©ration avec sa femme photographe, Sarah Moon
Livres de Sarah Moon et Henri Cartier-Bresson
“L’objet qui vous prolonge”… Deux livres de poche de deux photographes, l’ami Cartier Bresson et Sarh Moon, sa femme. “Ce sont deux photographes, trĂšs importants, l’un et l’autre!”

Alors qu’il revenait pour l’incinĂ©ration de sa grand-mĂšre, cette fois, Simon revient pour l’enterrement de sa mĂšre… Comme Chabrol, je suis un provincial. Que ce soit les problĂšmes Ă  l’intĂ©rieur d’un couple ou tout ce qui est de l’ordre de la nature humaine, toutes ces questions me touchent.

RĂ©mi de Vos. Des mots de minuit, 2009.

Micha Lescot et RĂ©mi de Vos.
RĂ©mi de Vos est l’auteur de la piĂšce de thĂ©Ăątre “Sextett” qui est une suite de “Jusqu’Ă  ce que la mort nous sĂ©pare”. Il en dĂ©crit l’histoire et les personnages. –
Le comĂ©dien Micha Lescot Ă©voque son interprĂ©tation. Il parle notamment de ce rĂŽle, de sa maniĂšre de l’aborder, de le jouer et de son travail de comĂ©dien, Ă©voque sa collaboration avec l’auteur et sa façon de travailler avec le metteur en scĂšne. 

J’ai un grand corps avec de grands bras et de grandes jambes dont on me parle souvent! Moi, j’essaye de maĂźtriser ça le plus possible pour que ça paraisse pas trop maladroit mais j’essaye de la faire diffĂ©remment en fonction de rĂŽles que j’ai Ă  jouer.

Micha Lescot. Des mots de minuit, 2009.

Boomerang pour chien

“L’objet qui le prolonge…”  Un boomerang pour chien (!) offert par un ami.
                                           Celui de Micha Lescot: l’un des chaussons de sa petite fille… 

Chaussette de sa fille

MUSIQUE:
– Le groupe de “musique Ă©lectro progressive et alternative” Archive interprĂšte The empty bottle et Bullets.

accĂšs Ă  la vidĂ©othĂšque…


Toutes les Émissions


La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.