đŸ“· Michel Slomka: instant de libĂ©ration

0
228

Deux annĂ©es durant, le photographe s’est rendu dans la rĂ©gion de Sinjar, au nord de l’Irak, Ă  la rencontre des YĂ©zidis, une communautĂ© religieuse kurde victime d’un gĂ©nocide perpĂ©trĂ© par l'”État Islamique”. TĂ©moin d’une scĂšne stupĂ©fiante de libĂ©ration, il met en mots la fragilitĂ© et la difficultĂ© des familles survivantes qui cherchent Ă  se reconstruire.

Survivre, oui, mais aprĂšs?” C’est Ă  cette question que tente de rĂ©pondre le jeune photographe français Michel Slomka qui, entre 2016 et 2018, a documentĂ© la vie des YĂ©zidis, une minoritĂ© religieuse MĂ©sopotamienne peu connue en Occident avant que les mĂ©dias français et europĂ©ens ne s’Ă©meuvent de l’Ă©niĂšme gĂ©nocide dont elle fut l’objet en 2014. Victimes d’exactions depuis la nuit des temps, les YĂ©zidis ont en effet Ă©tĂ© la cible d’un vĂ©ritable nettoyage ethnique perpĂ©trĂ© par l’armĂ©e de l’”État Islamique” qui les considĂšre comme des “mĂ©crĂ©ants” avant d’ĂȘtre en partie libĂ©rĂ©s par les milices kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et du YPG (UnitĂ© de protection du peuple). Trouvant refuge dans la rĂ©gion de Sinjar, au carrefour de l’Irak, de la Syrie et de la Turquie, les survivants tentent alors tant bien que mal de se reconstruire, en renouant notamment avec leurs traditions religieuses ancestrales. Mais quelles sont les capacitĂ©s de ces survivants – au-delĂ  de la communautĂ© tout entiĂšre – Ă  faire face Ă  l’extrĂȘme violence et Ă  se reconstruire dans cet Ă©tat de fragilitĂ© oĂč l’avenir semble aboli par la puissance du traumatisme?

→ Michel Slomka est nĂ© Ă  Paris en 1986. Devenu photographe professionnel aprĂšs un cursus universitaire en histoire et en anthropologie, il poursuit depuis 2011 une dĂ©marche photographique qui consiste Ă  documenter les consĂ©quences psychologiques et traumatiques de la violence sur les individus victimes de crimes de guerre. Il s’intĂ©resse plus particuliĂšrement au lien qui unit l’individu au lieu qu’il habite – ou qu’il hante, ces deux modalitĂ©s de l’existence post-traumatique dĂ©finissant ensemble un nouveau rapport au monde. Depuis fĂ©vrier 2016, il travaille sur un documentaire au long cours sur les YĂ©zidis dans le nord de l’Irak. Ses sujets et portraits pour la presse sont diffusĂ©s via la plateforme Hans Lucas.

>  le site de Michel Slomka
>  le livre

â–ș nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr



â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.



â–ș @desmotsdeminuit