🎭 Roland Auzet met en scĂšne le Peuple cosmopolite du “poĂšme” de Laurent GaudĂ©. Une incarnation qui redonne un goĂ»t de possible Ă  l’Europe.

L'ĂȘtre ensemble
0
2057


Il y a un son Roland Auzet qui s’entend dans ce “Mot Ă  mot”. Bien sĂ»r, il est musicien et metteur en scĂšne. Mais, au delĂ  de cette palette, il rĂ©invente une conjugaison. Elle veut nouer naturellement art vivant et dĂ©mocratie, quand – en diable disruptif – un-e politique, en plein spectacle, coupe de son testimonial, la chique des comĂ©diens ou de la chanteuse.

 

Parlons complicitĂ©. Celle qui lie Auzet et GaudĂ©. Ils en sont Ă  leur troisiĂšme collaboration et apparemment tout baigne quand on entend, Ă  Avignon, l’accueil chaleureux du public dont une bonne partie finit sur scĂšne. Un dĂ©but de Banquet des peuples. Ces deux-lĂ  osent encore rechercher un Nous. Quatre petites lettres pour une utopie nommĂ©e Europe. Ni celle du gris bureaucratique, ni celle des petits arrangements gouvernementaux, encore moins celle des certitudes nationalistes ou du cimetiĂšre mĂ©diterranĂ©en.

Parlons temporalitĂ©. C’est ici la bonne idĂ©e qui pose les moments qui font histoire commune sans recourir Ă  la chrĂ©tientĂ©: de l’invention de la machine Ă  vapeur Ă  la tuerie du Bataclan, de la rĂ©volution de 1848 Ă  la solution finale et nazie, d’un non Ă  un certain rĂ©fĂ©rendum Ă  la colonisation, de Bella Ciao Ă  un interrogatoire de migrant dans une jungle quelconque.

Parlons mĂ©tissage. Des comĂ©diens polyglottes, un choeur d’opĂ©ra, des chanteurs amateurs.

Parlons moderne et disruption. Quand François Hollande, en milieu de scĂšne, parle de son vĂ©cu europĂ©en. Il sait faire. Suzan George, altermondialiste, fondatrice du mouvement Attac, est moins attendue, plus hĂ©sitante devant cette appĂ©tence europĂ©enne, quand elle parle de l’effort d’Ă©ducation populaire portĂ© par ce spectacle.

“Quelle Europe dĂ©sirons-nous ? Et que dĂ©sirons-nous ĂȘtre au sein de l’Europe ? Une Europe qui puisse donner une place Ă  tous ? Une Europe qui n’impose plus le poids de dĂ©cisions qui nous Ă©chappent ? En rĂ©ponse Ă  ce questionnement, Laurent GaudĂ© offre un poĂšme puissant. Un regard d’ailleurs plutĂŽt qu’une rĂ©ponse. À travers une orchestration au plateau, le compositeur et metteur en scĂšne Roland Auzet propose de faire se rencontrer des acteurs de nationalitĂ©s diffĂ©rentes aux cĂŽtĂ©s d’un choeur de personnes de tous les Ăąges : un Nous. Un Nous, l’Europe. Le poĂšme s’incarne, devient visages et paroles. Il se fait entendre et nous emporte dans son flux. Le drame y cĂŽtoie l’espoir ; le chant se mĂȘle Ă  une scansion de dĂ©sirs et d’images, l’ensemble redessine la possibilitĂ© d’une histoire collective.”
© Festival Avignon
Nous, l’Europe, Banquet des peuples © Christophe Raynaud de Lage

Mais c’est bien la parole qui est au cƓur de ce Banquet des peuples : une Â« parole jaillissante Â» comme la prĂŽnait AimĂ© CĂ©saire, qu’aime Ă  citer Laurent GaudĂ©. Une parole performative, portĂ©e par des acteurs d’une prĂ©sence et d’une intensitĂ© exceptionnelles. Du QuĂ©bĂ©cois Emmanuel Schwartz, habituĂ© des spectacles de Dave St-Pierre ou de Wajdi Mouawad, Ă  l’Irlandaise Olwen FouĂ©rĂ©, de la danseuse grecque Artemis Stavridi au comĂ©dien français Thibault Vinçon, de l’Allemande Karoline Rose, Nina Hagen d’aujourd’hui, au contre-tĂ©nor brĂ©silien Rodrigo Ferreira, du Français d’origine marocaine Mounir Margoum Ă  la Guyanaise Rose Martine, du batteur-poĂšte Vincent Kreyder Ă  l’acteur-cinĂ©aste-musicien suisso-italo-britannique Robert Bouvier


Fabienne Darge. Le Monde, 8 juillet 2019.

 

Parlons repĂšres. Roland Auzet, compositeur, metteur en scĂšne, musicien est un as de la pluridisciplinaritĂ©…
“… Directeur gĂ©nĂ©ral et artistique du ThĂ©Ăątre de la Renaissance Ă  Lyon jusqu’en Juin 2014.
Sur le plan pĂ©dagogique, il est directeur de TOTEM(s) – AcadĂ©mie « jeunes artistes » de la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon (Rencontres d’étĂ© – Festival d’Avignon) et intervenant « projets artistiques » – Ă  l’UniversitĂ© de NYU de New York Ă  Abu-Dhabi, Ă  UCSD UniversitĂ© de San Diego (Californie), Ă  Mac Gill University de MontrĂ©al et Ă  l’UniversitĂ© de Banff (Canada).
Officier de l’Ordre des Arts et Lettres en 2016, laurĂ©at de la fondation Marcel Bleustein Blanchet pour la vocation, musicien soliste diplĂŽmĂ© de plusieurs conservatoires nationaux et internationaux, artiste en rĂ©sidence Ă  l’IRCAM (Paris), rĂ©compensĂ© par l’AcadĂ©mie Charles Cros et titulaire du DiplĂŽme d’Etat de professeur et du Certificat d’Aptitude Ă  l’enseignement musical supĂ©rieur, ses activitĂ©s s’articulent aujourd’hui autour de la direction, la programmation, la production et la mise en scĂšne de projets artistiques pluridisciplinaires dĂ©veloppĂ©s en partenariat avec diffĂ©rents thĂ©Ăątres et festivals en France et Ă  l’étranger : rĂ©seau des scĂšnes nationales, rĂ©seau des centres dramatiques, ThĂ©Ăątres Ă  Hambourg, Berlin, MontrĂ©al, ThĂ©Ăątre Vidy-Lausanne, ThĂ©Ăątre de NeuchĂątel, ThĂ©Ăątre De Singel – Anvers, ThĂ©Ăątre Nanterre-Amandiers, ThĂ©Ăątre National de Taipei, Juilliard School New York, ThĂ©Ăątre des Bouffes du Nord, ComĂ©die Française, OpĂ©ra national de Lyon, OpĂ©ra-Comique, Maison de la Danse Ă  Lyon, ThĂ©Ăątre du ChĂątelet, festivals d’Avignon, de Montpellier, Les Nuits de FourviĂšre
 En parallĂšle Ă  l’ensemble de ses activitĂ©s, il construit et partage une rĂ©flexion sur le plan institutionnel avec le MinistĂšre de la Culture et plusieurs collectivitĂ©s territoriales, afin d’apporter un regard actuel sur l’évolution des mĂ©tiers artistiques au sein des rĂ©seaux culturels pluridisciplinaires en France et Ă  l’international.”

© Roland Auzet 2017 (ACTOpus)

â–ș Des mots de minuit Ă  Avignon
â–ș Les mot Ă  mot Des mots de minuit

 

Mot Ă  mot 
RĂ©alisation: Quentin Herlemont
RĂ©daction en chef : RĂ©my Roche
Coordination : Marie-Odile Regnier
Entretien : Philippe Lefait

â–ș nous Ă©crire: desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
â–ș @desmotsdeminuit