Le dessinateur Ben Radis et les us et les dés de “pépère Milo” …

0
141

“De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J’ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l’image de cette trace, j’ai préservé la mémoire de l’oubli.” H. B

Enfant, j’aimais bien les séjours chez mes grands-parents, surtout pour les matinées à jouer aux dominos, aux dés et à se marrer avec Pépère MILO.
Les après-midi il les passait dans un bar avec ses potes de 14-18 à jouer aux dés avec de petites bouteilles en bois. C’est ce que je m’imaginais pendant que je m’emmerdais avec Mémère Renée qui, elle ne jouait pas… et était beaucoup moins fun que son mari. Pourquoi je ne pouvais pas l’accompagner dans ce bar, je devais l’apprendre plus tard… et comprendre ainsi pourquoi ma grand-mère traînait cette tristesse.

Ben Radis (Dessinateur de BD ) – Paris – juin 2015

Ben Radis (Dessinateur de BD ) – Paris – juin 2015

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2018

 Mémoire d’objets, la collection

 nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit