Annick B: L’histoire du lit de Pierre Loti

0
98

Rêves opiacés.

Il y a 25 ans je rêvais d’être conservateur de la Maison de Pierre Loti, il se trouve que ce lit à opium chinois a appartenu à son médecin…
Cadeau offert à un jeune couple, il comporte deux extraits d’un poème de Xi Peilan (1768 – 1829), poétesse de la Dynastie Qinq:
“Quel plaisir d’avoir une épouse charmante qui prépare l’opium la nuit tandis que son mari lit.”
“Heureux l’homme dont la femme amoureuse joue d’un bel instrument, au clair de lune, dans la douce brise du printemps.”
De quoi rêver!

Annick B., Bordeaux – septembre 2016

Annick B., Bordeaux – septembre 2016

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2016



Mémoire d’objets, la collection