“Visages, villages”, d’Agnès Varda et JR: douce France 🎬

0
138

 

Ils ont 55 ans de différence, un rien quand on a un projet commun: partir sur les routes de France pour fixer les visages des villages. On les suit, ravis.

 

On est beaucoup Ă  avoir oubliĂ©, voire n’avoir jamais su qu’Agnès Varda a dĂ©butĂ© sa carrière comme photographe. Photographe, c’est bien le mĂ©tier de JR qu’il exerce depuis 15 ans, de façon spectaculaire autant que sensible, politique aussi. Sa mĂ©thode, des tirages gigantesques, toujours des portraits, toujours en noir et blanc, qu’il colle sans forcĂ©ment prĂ©venir sur des murs de villes en France, ailleurs dans le monde.
A priori, ces deux-lĂ  n’Ă©taient pas destinĂ©s Ă  se croiser, pourtant quand ils se rencontrent, c’est l’entente cordiale et, vite, un projet. Elle a 88 ans, lui 33 mais des envies et des regards en commun, ils partent sillonner la France des villages pour en montrer des visages.
Le petit camion de JR qui les transporte à des entrailles magiques, en quelques instants, comme un super-Photomaton, il imprime des images grandeur géante.
Les voilĂ  partant au hasard ou presque, Ă  la rencontre d’anonymes: une photo, c’est d’abord une rencontre. Ces Ă©tonnants voyageurs ne le sont pas tant que ceux qu’ils vont croiser.
PĂŞle-mĂŞle, des familles minĂ©es d’anciens mineurs, un facteur de facto en voie de disparition, un carillonneur Ă  la dĂ©monstration sonnante, un agriculteur qui tout seul, Ă  bord de son tracteur truffĂ© d’Ă©lectronique cultive 800 hectares. Quand ils s’Ă©loignent des routes dĂ©partementales, ils dĂ©corent un blockhaus tombĂ© d’une falaise sur une plage, rĂ©jouissent les employĂ©s d’une usine très dangereuse, organisent une fĂŞte avec les habitants d’un village dont un projet de lotissement a Ă©tĂ© abandonnĂ© en cours de construction, ou habillent les containers du port du Havre des Ă©pouses de ses dockers. On est loin de la cĂ©lĂ©bration des derniers savetiers, cordonniers, puisatiers et autres charcutiers nostalgiques d’une France d’avant-hier.
Le tandem fonctionne Ă  merveille, la bonne humeur permanente de JR entraĂ®ne celle qu’on devine parfois plus aigrelette de la jeune vieille dame. Celle-ci dont on a apprĂ©ciĂ© beaucoup de ses films en profite pour rendre quelques hommages Ă  ceux qui l’ont influencĂ©e ou Ă  d’autres qu’elle a aimĂ©s ou accompagnĂ©s.
Joliment filmĂ©, astucieusement montĂ©, Visages, villages croise les regards de deux artistes. Leurs yeux sont au centre, ceux d’Agnès dont la vue baisse irrĂ©mĂ©diablement, ceux de JR qui, coquet, les cache derrière d’Ă©ternelles lunettes noires.
Une rafraĂ®chissante friandise d’Ă©tĂ©.

Visages, Villages –  Agnès Varda & JR – 1h29

tous les Ciné, cinoche

â–ş nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr



â–ş La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂŞtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.



â–ş @desmotsdeminuit