François-Frédéric Guy 🎹 l’ADN Beethoven #40

0
4440

Au piano et à la baguette, François-Frédéric Guy nous emporte à nouveau dans un grand voyage Beethovenien. Enregistrement lumineux et précis de l’intégrale des concertos pour piano, et un travail tout à la fois chirurgical et poétique qui sonne comme le témoignage d’une fidélité brûlante au maître allemand.

En guise de cadeau de bienvenue, sans chichi ni protocole, le maître nous a offert ce moment suspendu de beauté, l’adagio de la sonate “Au clair de lune” de… vous avez deviné?

Vous avez dit François-Frédéric Guy ?

État civil: François-Fréderic Guy est né à Vernon dans l’Eure. Papa jouait très bien du piano mais sans savoir lire la musique. Sa passion fut contagieuse, et ce dès la plus tendre enfance de son fils.

Instruments: Le piano, mais aussi l’orchestre.

Points forts et obsessions: Beethoven, Beethoven et Beethoven. Une obsession fertile qui se confond avec son existence. A enregistré l’intégralité de son œuvre, que ce soit ses concertos (5) ses sonates (32) ou sa musique de chambre. Tout un monde.

Le territoire: Certes, la musique romantique occupe le plus grand espace de sa carrière, avec Brahms qui parfois arrive à se hisser dans son cœur au niveau de son cher Ludwig. Il a joué ou enregistré tout ce que le génie allemand a composé. C’est gigantesque! Mais ce serait injuste de le réduire à cela. Interprète très audacieux de la musique des compositeurs d’aujourd’hui.

Image corporelle: Dès que le nom de Ludwig van Beethoven est prononcé, on a l’impression qu’il s’éclaire, que ses mains s’envolent, que ses yeux brillent de gourmandise.

Ses maîtres ses idoles: Artur Schnabel, Léon Fleisher, pour n’en citer que deux. Et tous les grands interprètes de Beethoven, de Kempf à Pollini.

Lui, en une phrase:Je n’ai jamais réussi à trouver dans toute la musique de Beethoven une seule mesure, une seule note qui soient bâclées.

Dernier disque lancé en plein-ciel: Avec le Sinfonia Varsovia qu’il dirige, l’intégrale des cinq concertos pour piano de Beethoven.

Lieu et date de la rencontre: Le 18 décembre 2019. Chez une amie commune dans Paris. Dehors le soleil encourage les marcheurs occasionnels.

Prochains concerts: Le 18 janvier 2020 au Théâtre des Champs-Elysées. Intégrale des cinq concertos pour une nuit sauvage rigoureuse méthodique et sûrement, pour les veinards qui y assisteront, inoubliable.

François-Frédéric Guy au parloir!

Paroles et Musiques: toutes les rencontres

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit