Marcel Maréchal (1937-2020) 🎭 “C’est formidable d’aller au contact des gens dans les endroits les plus reculés !”

0
3544

Il fut le premier à accueillir à Paris Les Pink Floyd ou les Who encore jeunes. Et son parcours de théâtre est histoire de France, de la capitale à Lyon, de Marseille à Avignon sans oublier les tréteaux de France pour aller là où le théâtre est rareté… Audiberti, si curieux de l’Orient fut l’un de ses compagnons d’amitié et d’inspiration …

Des mots de minuit :
Émission N°67 du 26 avril 2006
(Réalisation Jean-François Verzelle)


Marcel Maréchal, acteur, metteur en scène et écrivain, était reçu dans cette émission (ici en intégralité) avec la comédienne Maïmouna Gaye, l’humoriste Marc Jolivet et l’auteur et dessinateur de BD Igor et pour la musique : Marie Modiano et Art Mengo.
Il y évoque notamment “Audiberti et fils” qu’il interprète avec son fils Mathias au Theâtre du Lucernaire dans une mise en scène de François Bourgeat.
Quand Maréchal met en abîme l’idée de filiation ce que son “père spirituel” Jacques Audiberti avait fait lui-même avec son fils.

Audiberti avait une sorte de fils spirituel : Marcel Maréchal, un saltimbanque coloré, joyeux et angoissé. Celui-ci a lui-même un fils, spirituel et biologique cette fois, un jeune homme gracieux. Tout cela, c’est la même famille poétique, venue de la Méditerranée. Audiberti et fils. Ils sont tous réunis sur la scène, corps et âme. Et dans une adaptation ingénieuse et une mise en scène délicate, signées François Bourgeat, ils chantent la chanson de la filiation, la chanson de l’humanité, de l’origine à l’éternité, la chanson du mystère de l’homme et de sa reproduction. Le père apprend la vraie vie à son fils qui rêve la vie.” 

Philippe Tesson. Le Figaro, 15 octobre 2007.

► La mémoire desmotsdeminuit

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit