“Se taper de bonnes barres” : “bac-annales” philosophiques et berckoises…

0
139

La couleur est annoncĂ©e dĂšs le dĂ©but de l’annĂ©e : 8h de philo par semaine, “coef” 7 au bac. Ça envoie du lourd ! Pour certains c’est le coup de grĂące, pour d’autres le paradis. La dĂ©couverte d’une nouvelle matiĂšre, d’un nouvel univers, de quoi mettre Ă  rude Ă©preuve le cerveau des Ă©lĂšves qui ont choisi la filiĂšre littĂ©raire. RĂ©cit d’une initiation Ă  une matiĂšre pas comme les autres.

Elle est d’ailleurs enseignĂ©e par un prof pas comme les autres.
Le temple de la pensĂ©e nous ouvre ses portes, la salle 16 renferme la voix de la sagesse qui va fĂ©conder notre esprit d’idĂ©es nouvelles. Bilan de fin d’annĂ©e : que nous a apportĂ© la philosophie ?
Un chemin semĂ© d’embĂ»ches !

 

PremiĂšre exercice de l’annĂ©e, donnĂ© par notre professeur M. Lavoix : 3 mots et 3 dĂ©finitions Ă  donner pour le tyran, le dictateur et Le despote (rien Ă  voir Ă  avec notre prof !). Sur le coup ça semble assez simple, des mots que l’on connaĂźt, que l’on a dĂ©jĂ  vus en histoire mais en rĂ©alitĂ© les nuances sont de taille et une bonne partie de la classe passe Ă  cĂŽtĂ© de la moitiĂ© des subtilitĂ©s de ces termes. pour notre ami Robert, tous les mots sont synonymes. D’ailleurs nos professeurs les utilisent un peu Ă  tort et Ă  travers. Mais en fin de compte les trois concepts sont bien diffĂ©rents ! On peut se demander sur le coup Ă  quoi bon les connaĂźtre ? Et bien il y a une part de philosophie dans tout ça, les mots sont des idĂ©es universelles que l’on utilise chaque jour, il faut apprendre Ă  peser le pour et le contre de chacun, savoir les utiliser au bon moment, dans le bon contexte. C’est l’exercice de toute une annĂ©e qui commence.
La philosophie c’est aussi se familiariser avec diverses doctrines ou courants de pensĂ©es qui ont influencĂ© aussi bien les siĂšcles passĂ©s que notre Ă©poque ! Qui aurait cru que le lycĂ©e ou l’acadĂ©mie dĂ©signaient en rĂ©alitĂ© des Ă©coles de philosophie dans l’AntiquitĂ©. Que le Carpe Diem d’Epicure Ă©tait avant tout un calcul des plaisirs et non un abandon confiant

Mais le cours de  philosophie c’est aussi l’occasion de se taper de bonnes barres  quand Julie crie:

Hegel!

Quand SĂ©bastien et Jordan dessinent et inventent un monopophilo sur le tableau. Quand M. Lavoix veut nous faire comprendre un mot par un pendu ou nous dessine la caverne de Platon.

Magister discipulusque* :

Pour Ă©crire ce texte, nous avons dĂ©cidĂ© d’aller voir notre prof pour lui poser quelques questions. C’est un peu compliquĂ© de tout rĂ©sumer ici mais EN GROS pour lui Le bac n’est pas l’essentiel.  La philo c’est donner l’envie et inoculer le besoin de penser. C’est cultiver l’exercice de la rĂ©flexion comme seul moyen de comprendre la rĂ©alitĂ© humaine Ă  laquelle nous sommes confrontĂ©s.
AprĂšs coup, on a rĂ©flĂ©chi Ă  ce que la philosophie nous a apportĂ© au bout d’une annĂ©e. Pour nous les cours de philo c’est l’occasion de penser de l’inĂ©dit !

Les prĂ©jugĂ©s c’est du findus intellectuel!

nous répÚte fréquemment notre professeur.
Le cours de philo c’est un moment privilĂ©giĂ© durant lequel on pense ensemble afin d’élaborer une pensĂ©e originale, pendant lequel on ne se sent pas seulement Ă©lĂšve mais pleinement une personne unique. On ne sort jamais indiffĂ©rent de ce fameux cours de philo. 
Un jour on sort rĂ©voltĂ©s contre l’humanitĂ© tout entiĂšre. Merci Freud, merci Kierkegaard ! Un autre, “tout est au mieux dans le meilleur des mondes”.  Merci Leibniz !   
Bref, philosopher c’est tout Ă  la fois flippant et grisant. C’est Ă  la fois ĂȘtre confrontĂ© Ă  des questionnements qui peuvent faire peur. Et en mĂȘme temps ça fait du bien de penser des trucs qui nous remettent en question, qui parfois nous rassurent et souvent nous Ă©lĂšvent du genre:

Kiffer son travail pour ce qu’il nous apporte et non pour ce qu’il nous rapporte!

Le dernier mot  sera pour le scribe Otis/Edouard Baer et son humour absurde, notre kit de survie Ă  l’approche de l’examen.

*Du latin : maĂźtre et Ă©lĂšve… 

À suivre…
 
 Le lycĂ©e Jan Lavezzari de Berck-sur-mer. 

Intégrale du journal de classe.

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit