“De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J’ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J’ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l’image de cette trace, j’ai préservé la mémoire de l’oubli.” H. B.

Je l’ai trouvée quand nous avons vidé sa maison, mon père et moi, après son décès.
Ce qui est étrange avec cette bague c’est que je n’ai aucun souvenir de l’avoir vue sur ses mains. Ma grand-mère était une femme secrète, qui ne parlait pas beaucoup d’elle. En portant cette bague j’ai la sensation d’accéder à une part d’elle.
Cet objet m’interroge car je ne connais pas son histoire. Comment ma grand-mère a-t-elle eu cette bague? Dans quelles circonstances? J’ai supposé que c’était une bague de fiançailles ou même une alliance de par sa simplicité. Mes grand-parents vivaient dans le nord de la France, dans un petit village de briques foncées, ils étaient d’un milieu modeste.
Parfois j’imagine que cette bague va me révéler ses secrets, son histoire, et m’apprendre des choses que j’ignore sur ma grand-mère. Je me demande pourquoi je l’ai gardée, elle est tellement simple.
Cette bague est restée longtemps dans une boîte parmi mes bijoux fantaisies, Je la remets toujours. Elle a une présence. Elle a un pouvoir attractif sur moi. C’est étonnant de ressentir un attachement pour un objet sans histoire particulière, juste parce qu’il a appartenu à un membre de ma famille.
Je crois que je porte cette bague pour ne pas oublier…
Elle est un témoin silencieux.

Raphaëlle S. – Paris 75020 – Juillet 2018

© “Le Laboratoire de Lumière” – 2018

 Mémoire d’objets, la collection

La collection “Photo parlée”

 nous écrire, s’abonner à la newsletter desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
 

► @desmotsdeminuit