Isabelle Carré 🎭, Denise Bombardier; Jean-Luc Einaudi, Hélène Lenoir 🎼 avec Lounis At Menguellet et “Debout sur le zinc” #78

0
863

Des mots de minuit du 9 octobre 2001 #78

Avec:

  • L’actrice Isabelle Carré
  • La romancière, essayiste et productrice canadienne Denise Bombardier
  • L’historien Jean-Luc Einaudi (1951-2014)
  • L’écrivaine Hélène Lenoir

Musique:

  • Lounis At Menguellet, chanteur et poète algérien d’expression kabyle
  • Debout sur le zinc” groupe français de “la nouvelle scène française” Ses membres empruntent leurs mélodies aux rythmes rock, tziganes, .

 

Quand une comédienne trentenaire prend ses distances avec la télévision et confie son plaisir du jeu théâtral et cinématographique, quand l’essayiste canadienne épingle les dérives françaises en matière politique; quand l’historien fouille les hontes de l’histoire française, quand l’écrivaine parle de la vie qui grince; quand la musique est kabyle ou commence au zinc … C’est Des mots de minuit: métis, radical, réjouissant!

MANIÈRES DE VOIR:

Isabelle Carré à l’affiche de la pièce de théâtre Léonce et Léna du dramaturge allemand Georg Büchner. Elle évoque sa relation à la télévision, de sa fascination pour Romy Schneider, Juliette Binoche et Sandrine Bonnaire et du film La femme défendue de Philippe Harel dans lequel elle a joué en 1999.

Je n’ai pas la télévision chez moi. J’aime y aller mais j’ai du mal à la regarder. D’abord, parce que je suis souvent déçue… Et puis, en matière d’informations, on cherche toujours à appuyer là où ça fait mal et ce voyeurisme me dérange énormément comme la banalisation de la violence… J’ai internet quand même… Je ne suis pas d’un siècle … (NDLR : sourire entendu)

Isabelle Carré. Des mots de minuit, 2001.

 

Denise Bombardier dont la dernière publication en 2001 est une Lettre ouverte aux Français qui se croient le nombril du monde (Albin Michel). Elle compare notamment la politique française et canadienne, donne son avis sur la politique américaine en Afghanistan, argumente sur la féminisation de la langue. Elle est en France pour le festival des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz.

En matière politique… ce que je dis, c’est que personne n’est vertueux et qu’il y a des pays qui encadrent mieux la non vertu que d’autres. Je crois qu’en ce sens-là, les Canadiens sont plus réalistes que les français.

Denise Bombardier. Des mots de minuit, 2001.

 

ÉTEIGNEZ VOS PORTABLES :

Jean-Luc Einaudi (1951-2014). L’historien évoque la poursuite de ses recherches et de sa quête de la vérité. Il signe Octobre 61 Un massacre à Paris.
Le 17 octobre 1961, le FLN appelle les Algériens de la région parisienne à manifester pacifiquement à Paris pour protester contre le couvre-feu qui leur est imposé. Interdite par la police, la manifestation est très violemment réprimée. Le 17 octobre et les semaines qui suivirent, plus de 150 personnes sont mortes ou disparues. Le préfet de police Maurice Papon, responsable de cette répression, en niera toujours l’ampleur. Dans cet ouvrage, Jean-Luc Einaudi livre les conclusions de son enquête sur ces massacres, après avoir pu consulter les archives des hôpitaux de Paris, du Parquet, de la gendarmerie, de la préfecture de police, qui confirment et précisent les données recueillies dans ses précédents ouvrages. Dans une longue introduction et une postface inédites, il revient sur les débats et polémiques suscités par son livre, et confirme ses conclusions en répondant à ses contradicteurs.
Jean-Luc Einaudi est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux massacres d’Algériens d’octobre 1961. Il fut témoin à charge au Procès Papon.”
© Fayard

 

Hélène Lenoir signe Le magot de Momm.
“Depuis la mort de son mari, Nann vit avec ses filles (Lili, seize ans, et les jumelles, dix ans) chez sa mère, Momm.
Dans cette maison, les hommes ne font que passer et, en passant, secouent : l’ouvrier qui travaille au noir, ou l’expert officiellement chargé de mettre de l’ordre dans ce que Nann appelle ses finances. Quant à Lili, elle emporte le magot de Momm pour s’enfuir avec Dan sur un petit scooter, et elle voudrait que ce soit pour toujours.”

© Les Éditions de minuit

 

MUSIQUE:

Lounis Aït Menguellet est l’un des artistes les plus populaires de la chanson berbère contemporaine et un poète qui est devenu l’un des symboles de la revendication identitaire.

 

Debout sur le zinc. Groupe de “la nouvelle scène française”. Ses membres empruntent leurs mélodies aux rythmes rock, java ou tzigane. Ils interprètent L’homme à tue-tête.

Des mots de minuit #78
Réalisation : Pierre Desfons
Rédaction en Chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
►La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
►@desmotsdeminuit