Goran Bregović 🎼, Belinda Cannone 📚, Fellag 😊 😞 et Stacey Kent 🎤. #281

0
528

Quand le musicien dirige un orchestre pour les mariages et les enterrements; quand il s’agit toujours de nuire à la bêtise; quand le jazz s’incarne dans une voix américaine; quand l’humoriste allume les rêves berbères, c’est “Des mots de minuit”: Métis, radical, réjouissant!

Des mots de minuit #281 du 10 octobre 2007

Avec :
– Le compositeur et musicien Goran Bregović
– La romancière et essayiste Belinda Cannone
– Le comédien et humoriste Fellag
– La chanteuse Stacey Kent

Musique :
Goran Bregović
Stacey Kent

CONVERSATION :

Goran Bregović, musicien et compositeur auteur de Carmen… avec une fin heureuse évoque son parcours, sa vie dans l’ex-Yougoslavie d’avant la guerre, ses oeuvres ( notamment des bandes originales de films), son exil.

Quand vous êtes en exil, vous comprenez pourquoi une grande partie de l’histoire de l’art vient des artistes exilés. Humainement, c’est une position terrible… La guerre dans l’ex-Yougoslavie m’a fait tout perdre. En même temps, ça a été l’occasion de recommencer – une grande chance – et d’avoir encore plus confiance dans la culture d’où je viens.

Goran Bregović. Des mots de minuit, 2007.

 

Belinda Cannone universitaire, romancière et essayiste est auteure de l’essai La bêtise s’améliore (Stock). Elle a également publié L’Écriture du désir ou Le Sentiment d’imposture.
“Nous avons tous constaté que bien des gens dont nous respectons l’intelligence s’en servent… bêtement. Camus ne disait-il pas qu’il y a deux sortes d’intelligences, l’intelligence intelligente et l’intelligence bête? Cette dernière produit une pensée uniformisée dont nous voyons les traces partout. Mais il n’est pas si facile de décrire ce phénomène de conformisme dans sa version actuelle. 
Il ne s’agit donc pas dans cet essai d’incriminer une nouvelle fois la sottise dans sa large existence mais l’opinion des gens éclairés, ceux qui, ayant le temps et les moyens de s’informer et de se cultiver, sont pourtant victimes du préjugé et du lieu commun, qu’ils contribuent à distiller dans l’opinion contemporaine….”
© Stock

Ce qui m’intéresse, soit par le roman, soit par l’essai, c’est le fait de sortir de sortir des situations ordinaires, d’aller vers les bords, vers l’extrême ou l’excentré pour mieux ré-interroger le centre, c’est à dire la vie ordinaire.

Belinda Cannone. Des mots de minuit, 2007.

 

Stacey Kent est américaine et chanteuse de jazz. Elle signe Breakfast on the morning tram, son nouvel album.

“Breakfast on a morning tram”… J’adore cette idée. On peut l’entendre littéralement ou métaphoriquement. On monte dans un tram avec un cœur cassé et une tristesse et on trouve d’autres personnes qui partagent les mêmes choses. Partager le petit-déjeuner permet de se reconnecter et d’oublier. C’est une fête!

Stacey Kent. Des mots de minuit, 2007

 

Fellag vient d’écrire L’allumeur de rêves berbères. Il évoque sa carrière d’humoriste et d’acteur. Derrière l’humour, une vie beaucoup moins souriante…

Je viens de la tradition orale, des montagnes de Kabylie. Nous y aimons les mots, bavarder. Tchatcher parce que tchatcher, c’est exister et écouter l’autre, c’est entrer en contact avec lui.
Je suis aussi un conteur, je raconte des histoires avec le terreau de la société. Quant à la littérature universelle – je suis un amoureux des livres – elle m’a appris à structurer le conte, à rentrer dans la complexité de la vie dans ma façon de raconter des histoires. Donc j’ai toujours écrit!

Fellag. Des mots de minuit, 2007.

 

Musique :

Goran Bregović et “L’Orchestre des mariages et des enterrements” interprètent Bijav

 

Stacey Kent pour La saison des pluies de Serge Gainsbourg et What a wonderful world

 

Des mots de minuit #287
Réalisation: Pierre Desfons
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Desmotsdeminuit/France2

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

 Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit