Dominique Perrault, Hamida Ben Sadia (1961-2009), Michelangelo Pistoletto, Gilbert LĂ©autier đŸŽŒ avec Amy Mac Donald et BensĂ© #316

0
82

Quand l’architecte joue du paradoxe dans ses constructions; quand la militante fĂ©ministe s’attache Ă  explorer la complexitĂ© des situations et des statuts; quand l’artiste contemporain s’Ă©chine Ă  fĂ©dĂ©rer les paradis aprĂšs la pomme et la chute de l’ĂȘtre humain; quand l’Ă©crivain retirĂ© en terre cĂ©venole cherche les traits de celles et ceux de son voisinage, c’est Des mots de minuit, la musique en plus!

 

Des mots de minuit : Ă©mission du 17 septembre 2008.
RĂ©alisation: Pierre Desfons
RĂ©daction en chef : RĂ©my Roche
Production: ThérÚse Lombard et Philippe Lefait
©desmotsdeminuit.fr/France2

 

CONVERSATION :

À l’occasion de l’exposition rĂ©trospective Architecture”qui lui est consacrĂ©e au Centre Georges Pompidou, Dominique Perrault Ă©voque son oeuvre architecturale, notamment la rĂ©alisation de la BibliothĂšque Nationale de France (1989-1995), et ses conceptions de ce mĂ©tier. 

“L’hĂŽtel industriel”! Dans un endroit, rogaton de terrain, aux milieux des Ă©changeurs, au bord du treiziĂšme arrondissement, il y avait lĂ  une possibilitĂ© de s’enfermer complĂštement, de s’isoler de la ville autour d’un jardin… J’ai choisi la stratĂ©gie, l’attitude inverses, celles de profiter de cette Ă©nergie alentour, de ce boulevard pĂ©riphĂ©rique et de ces milliers de voitures… Lorsque la voiture deviendra moins polluante, ce pĂ©riphĂ©rique deviendra un endroit magnifique et sera une des promenades architecturales de la fin du vingtiĂšme siĂšcle!
Dominique Perrault. Des mots de minuit, 2008.

Dominique Perrault. Des mots de minuit, 2008.

 

Auteure et militante fĂ©ministe, antiraciste et antilibĂ©rale, membre du comitĂ© central de la ligue des droits de l’homme, elle signe “ItinĂ©raire d’une femme française: Clamart, Babel Oued, Epinay” et parle de ses engagements politiques et de sa lutte pour les droits de la femme. FrappĂ©e par une maladie fulgurante, Hamida Ben Sadia est morte en novembre 2009.

– Un pĂšre qui vous dit en 1968 de faire valoir vos droits, et des parents qui, plus tard, vous marient de force Ă  16 ans!!
      – Les rĂ©cits sortent souvent de la complexitĂ© de la vie… J’avais envie, Ă  travers le mien, d’abord commencĂ© pour moi, d’exorciser certaines choses, de comprendre comment tout cela Ă©tait arrivĂ©. Ensuite, je me suis demandĂ© si, au fond, il n’y avait pas aussi une urgence Ă  dĂ©crire une histoire parmi d’autres en essayant d’aider le lecteur Ă  comprendre Ă  quel point, le fait de dĂ©couvrir une complexitĂ© permettait Ă  chacun d’entre nous de grandir et de mieux saisir la vie des femmes musulmanes alors que se rĂ©fĂ©rer toujours au mĂȘme moule permet de se rassurer…

Hamida Ben Sadia. Des mots de minuit, 2008.
L’objet qui la prolonge…  Un bracelet en or que sa mĂšre lui fait choisir et lui offre Ă  14 ans, qui sera son cadeau de mariage. Elle le lui paye avec ses Ă©conomies de femme de mĂ©nage, un mĂ©tier exercĂ©e en cachette de son mari. “Ce que font passer les femmes entre elles!” dit Hamida Ben Sadia. 

 

L’artiste peintre Michelangelo Pistoletto, membre du mouvement Arte Povera depuis la fin des annĂ©es 60 au sujet de l’exposition Binahayat, rĂ©trospective de ses oeuvres Ă  la Galerie Continua Ă  Boissy Le Chatel et de son travail artistique en gĂ©nĂ©ral.

Il y a un premier paradis qui est celui de la nature oĂč baigne l’ĂȘtre humain. En mordant la pomme, il est sorti de la nature et il a crĂ©Ă© l’artificialitĂ© (l’arte factum!), dans laquelle nous vivons aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle je dis que l’art est au centre de tout. Maintenant, il faut trouver un paradis qui mette possiblement l’art et la nature ensemble!

Michelangelo Pistoletto. Des mots de minuit, 2008.
L’objet… Un miroir pour voir la lumiĂšre et pas seulement les monstres.

 

L’Ă©crivain et dramaturge Gilbert LĂ©autier, Ă  l’occasion de la parution de Pouvez-vous prouver que vous n’ĂȘtes pas un escargot (Portraits cĂ©venols). Il vit dans les CĂ©vennes depuis quinze ans au moment de l’Ă©mission. Il y “croque” ses habitants. 

Le CĂ©venol est taciturne. On est dans le Midi mais ce n’est pas le Midi de la Provence, celui qui va galĂ©ger. On est dans un Midi silencieux. Mon premier livre y a Ă©tĂ© reçu froidement il y a vingt ans. 20 ans aprĂšs, on me dit que c’est bien d’avoir “croquĂ©” le grand-pĂšre. DĂ©sormais, les CĂ©venols revendiquent des portraits qu’ils avaient reçus froidement au dĂ©part!

Gilbert LĂ©autier. Des mots de minuit, 2008.
L’objet qui le prolonge est sa pipe (Je suis un affreux fumeur de pipe)
… et une piĂšce celte (symbolisant ce qu’on laisse) trouvĂ©e sur un chemin cĂ©venol et qui date de 22 siĂšcles


 

MUSIQUE :

Amy Mac Donald interprĂšte This is the life et Youth of today

 

Bensé interprÚte Oh grand jamais.

 

â–ș Toutes les Ă©missions 

â–ș La vidĂ©othĂšque Des mots de minuit

â–ș Nous Ă©crire : desmotsdeminuit@francetv.fr
â–șLa page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications
â–ș@desmotsdeminuit