Danse: la biennale de Lyon. R. Oumramdame, J. Desprairies, S. Kay, PokĂšmon Crew… 🎭 #244

0
477

Toujours bon de “se voyager”… Aller Ă  Lyon est une belle occasion de parler danse, du hip hop au tango en passant par les claquettes ou d’Ă©voquer la chorĂ©graphie sur scĂšne ou hors les murs. On trouvera Ă©galement dans cette Ă©mission nomade l’occasion d’Ă©voquer la photo, la psychiatrie et Antonin Artaud. RĂ©jouissant, mĂ©tis, radical! c’est bien Des mots de minuit. Vous ĂȘtes chez vous!

Des mots de minuit:
L’Émission N°244 du 13 septembre 2006
(enregistrée au palais du commerce)

12Ăšme Biennale de la danse de Lyon

En septembre 2018, nous en sreons Ă  la 18Ăšme ….

avec 
– Les chorĂ©graphes Julie Desprairies (LĂ  commence le ciel, piĂšce pour 60 interprĂštes”)
   et Rachid Oumramdane (“Superstars” avec le Ballet de l’OpĂ©ra de Lyon)
Riyad Fghani, directeur artistique du groupe hip-hop PokĂ©mon crew (“C’est ça la vie”)

– Sylvie Kay et sa Compagnie (claquettes) (“Urban tap”)
– La compagnie Union Tanguera 
– Le psychiatre et Ă©crivain Emmanuel Venet
– 
Catherine Derioz et Jacques Damez de la galerie photo “RĂ©verbĂšre”  (“25 ans, noces d’argent”)

  •  
  • RĂ©alisation: Pierre Desfons
    • RĂ©daction en chef : RĂ©my Roche

      Production: ThérÚse Lombard et Philippe Lefait

      © Desmotsdeminuit/France2
  •  “C’est ça la vie …” du groupe de hip-hop PockĂ©mon Crew

  •  
  •  

    “Urban tap” de la Compagnie Sykvie Kay 

 

 “Tango Vivo” de la compagnie Union Tanguera
 

 

Emmanuel Venet est psychiatre Ă  Lyon et Ă©crivain. Il publie “FerdiĂšre, psychiatre d’Antonin Artaud” aux Ă©ditions Verdier. Il a Ă©galement participĂ© Ă  L’Ă©mission en septembre 2016 pour “Marcher droit tourner en rond”

“Gaston FerdiĂšre, c’est ce psychiatre inconnu qui a reçu et soignĂ© Antonin Artaud Ă  l’hĂŽpital de Rodez entre 1943 et 1946. La mĂ©moire collective a gardĂ© de lui l’image tremblĂ©e d’un aliĂ©niste incapable de distinguer la littĂ©rature de la graphomanie, d’un pĂšre-la-morale acharnĂ© Ă  ramener Artaud au bercail de la raison ordinaire. Autant de contresens. Homme sensible et cultivĂ©, praticien gĂ©nĂ©reux et compĂ©tent, FerdiĂšre n’a guĂšre pĂ©chĂ© que par manque de souffle poĂ©tique et de foi en lui-mĂȘme. PoĂšte mort sans Ɠuvre et psychiatre injustement dĂ©savouĂ©, il nous laisse l’énigme d’une vie ratĂ©e avec tant d’application qu’elle mĂ©rite, Ă  coup sĂ»r, le dĂ©tour. Prix du Style 2006.”  © Verdier. 

â–ș DMDM, L’Émission… 

 

â–ș nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.

â–ș @desmotsdeminuit