Hélène Vincent 🎭 Iradj Pezechkzad 📚 Michal Batory, Jean Rouaud 🎼 avec JS Trio #405

0
814

Quand la passion de créer est vécue comme un sacerdoce et un courage, malgré les menaces, les empêchements et les contrariétés. De Téhéran à Varsovie, en passant par Paris, récits de combats et d’images. C’est Des mots de minuit: métis, radical, réjouissant!

Des mots de minuit, émission #405 du 9 février 2011

Avec

  • La comédienne Hélène Vincent
  • Les écrivains Jean Rouaud et Iradj Pezechkzad
  • L’affichiste Micha Batory
  • la musique jazz du JS trio

CONVERSATION :

Hélène Vincent est comédienne et professeure de théâtre. Elle fait ses débuts dans la pièce L’affaire de la rue de Lourcine en 1966 sous la direction de Patrice Chéreau et joue ensuite dans une à deux pièces par an dans le registre classique. Elle est mariée à Jean-Pierre Vincent. Dès les années 70, elle passe également à la mise en scène d’une dizaine de pièces dont La nuit des rois de William Shakespeare en 1998. En 2010 et en 2011, elle obtient la consécration en décrochant le “Molière” de la meilleure comédienne.
Au cinéma, parmi les rôles les plus marquants de sa filmographie, celui de Marielle Le Quesnoy dans La vie est un long fleuve tranquille (1987).
Elle joue au TNP de Villeurbanne dans la pièce La Célestine de Fernando de Rojas.

Dans la Célestine ce qui m’a touché, au-delà de mon histoire personnelle, c’est cette idée opiniâtre qu’a le personnage. Survivre, même si on n’a rien. Si le théâtre a encore un espace légitime, il réside dans cette volonté de raconter cette énergie qu’il faut à ceux qui n’ont rien pour survivre.

Hélène Vincent. Des mots de minuit, 2011.

L’objet qui la prolonge… Cadeau de sa fille de 7ans qui savait que sa maman avait peur de repartir à Lyon répéter avec Schiaretti. Elle lui a offert ces photos d’elle pour les mettre dans sa loge avant de jouer.

Iradj Pezechkzad est né en 1928 à Téhéran. Il a étudié le droit en France avant de retourner en Iran travailler au ministère de la Justice, puis à celui des Affaires étrangères. Revenu en France après la révolution de 1979, il vit à Paris. Il est l’auteur de plusieurs romans et nouvelles et on lui doit les traductions de Voltaire et de Molière en persan. Mon oncle Napoléon, écrit en 1970, alors que l’auteur se trouvait en poste en Suisse, traduit en plusieurs langues et adapté au cinéma par Nasser Taghvai (1976) est aujourd’hui interdit de publication en Iran.

C’est la première fois que je participe à une émission pareille. J’étais inquiet par rapport à mon niveau de français, je me demandais ce que je vous répondrais lorsque vous me questionneriez. Quand on me pose la question de ce que je suis, je réponds pourtant que je suis franco-persan. J’ai grandi avec la culture française. Ma famille était francophone, mon père lisait et écrivait le français, même s’il ne pouvait pas le parler comme moi finalement. Mais j’espère que vous aurez la patience de m’écouter.

Iradj Pezechkzad. Des mots de minuit, 2011.

L’objet qui le prolonge… une pierre identique à celle que définit l’article 104 de la constitution de la république islamique d’Iran. Elle est destinée à punir une femme adultère par la lapidation.

Michal Batory est artiste affichiste polonais qui expose au Musée des Arts décoratifs à Paris. Illustrant principalement les domaines culturels de la danse, du théâtre, de la littérature ou de la musique, les affiches photographiques de Batory offrent une réponse visuelle originale où domine une poésie imprégnée de surréalisme. L’émotion qui en résulte a marqué les esprits, inscrivant ainsi ses images dans la mémoire collective.

Quand on faisait une affiche en Pologne, jadis, il fallait passer par une commission de censure, mais aujourd’hui en France, j’expose dans un musée.
L’affiche de spectacle est en train de disparaitre, l’affiche intelligente qui laisse une trace. On a tendance aujourd’hui à aller de plus en plus vite avec une typo agressive. Chaque image que vous voyez de mon travail c’est le résultat d’un débat d’une décision prise en compagnie des acteurs des metteurs en scène, ces affiches de spectacle ne sont pas le résultat de mes états d’âme.

Michal Batory. Des mots de minuit, 2011.

L’objet qui le prolonge… il l’a trouvé à Cuba. Je voulais une photo avec un objet de recyclage fait par des cubains qui malgré leur misère se marrent bien en détournant les signes du capitalisme.

Jean Rouaud est écrivain. Il est l’auteur d’une œuvre considérable dont, notamment, “Les champs d’honneur” (Éditions de Minuit, 1990), Une façon de chanter (Gallimard, 2012), Un peu la guerre (Grasset, 2014), Être un écrivain (Grasset, 2015) et Kiosque ( Grasset 2019). Il évoque également Comment gagner sa vie honnêtement (Gallimard).

Ce livre parle de ma vie avant d’être écrivain. Mais pour moi, il n’a jamais été question de ne pas écrire. Ce qui n’est pas la chose la plus simple. C’est une situation difficile à vivre. Aussi longtemps que vous n’avez pas publié et j’ai publié tard, à 37 ans, on vous regarde comme un raté.  D’autant que, pendant cette période d’avant, vous rencontrez des gens qui ont les mêmes ambitions que vous et qui ne valent pas un clou.

Jean Rouault. Des mots de minuit, 2011.

L’objet qui le prolonge… C’est un objet qu’il vient de casser. C’est Don Quichotte avec, non pas un bouclier, mais un livre à la main. Don Quichotte est d’abord un fou de lecture.

MUSIQUE :

Le groupe de jazz JS Trio interprète Sharma’s karma et Proeverij.

Réalisation: Anthony Mutti
Rédaction en chef : Rémy Roche
Journaliste : Lorenzo Azzi Ciavarini
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Desmotsdeminuit/France2

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit