đŸ“· Pascal Quittemelle, photographe. La sĂ©rie documentaire “Des mots de minuit”

0
128

“Tripalium” interroge le rapport des français au travail. Aujourd’hui, rencontre avec Pascal Quittemelle. Il est photographe. Comme toutes ses consƓurs et tous ses confrĂšres, il a plus que souffert de la rĂ©volution numĂ©rique. NĂ© dans le Perche, autodidacte, il a dans ce mĂ©tier commencĂ© par passer six ans dans l’ouest canadien dont il est revenu avec 40 000 diapositives…

Il a dĂ©butĂ© son mĂ©tier dans une locale d’Ouest-France Ă  Alençon dans laquelle il a beaucoup couvert le sport. Mais son propos porte ici essentiellement sur la nĂ©cessaire rĂ©invention d’un mĂ©tier (qui va du photo-journalisme Ă  la photographie sociale des mariages ou des communions) qu’ont gangrĂ©nĂ© la facilitĂ© numĂ©rique et la volontĂ© de rentabilitĂ© des “financiers”  qui ont rachetĂ© les magazines ou crĂ©Ă© une grand bazar de la photo d’illustration. Il estime que la moitiĂ© de cette profession qui compte en France aujourd’hui 27 000 personnes gagne moins que le smic mĂȘme si certains rĂ©ussissent Ă  s’en sortir, par exemple en crĂ©ant leur propre maison d’Ă©dition.

 

Y’a plus d’argent pour les photographes…

Pascal Quittemelle. Tripalium/DMDM, avril 2017.

http://www.profession-photographe.com/
http://www.apppfimages.com/

Tous les Tripalium


â–ș desmotsdeminuit@francetv.fr

â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.


â–ș @desmotsdeminuit