Franck Amsallem, le jazz transatlantique 🎹 #30

0
2474

À l’occasion de la sortie du nouvel album du pianiste-compositeur Franck Amsallem, retour sur le parcours rare d’un artiste français qui fait briller le jazz sur les scènes du monde. Franck Amsallem, après vingt ans passés à vivre de la musique dans le cœur du jazz, à New-York, revient s’installer en France, fort d’une expérience rare qui force l’admiration.  L’album s’appelle “Gotham Goodbye”. Au revoir l’Amérique, bonjour la France! Heureux qui comme Ulysse…

 

Vous avez dit Franck Amsallem?

État civil: Franck Amsallem est né à 1961 à Oran. Enfance à Nice. Vingt ans passés au royaume du jazz, New-York City.

Instruments: Franck est d’abord et avant tout pianiste. Un pianiste savant et délicat. Un leader. Mais il est aussi compositeur, arrangeur, producteur, et… chanteur. A commencé par le saxophone classique (oui ça existe).

Points forts: La musique de chambre, même si le terme est généralement employé pour la musique classique. Les petits ensembles font, en jazz aussi, de la grande musique. Trio, quartet quintet, avec toujours la base de tout, piano-contrebasse-batterie. Le tout baigné de swing jusqu’aux soupirs.

Le territoire: A énormément joué aux États-Unis puisqu’il y vivait, mais a aussi écumé les festivals européens de première division depuis plus de trois décennies. .

La présence centrale: Il est le maître des horloges, le catalyseur et le chef de gare.

Complices: Roy Hargrove, Joshua Redman, Ricardo Del Fra, Charles Lloyd… le who’s who du jazz international.

Lui, en une phrase:Les américains ont raison. S’il n’y a pas de swing, y’a rien!”

Dernier disque lancé en plein-ciel: Gotham Good Bye. Un album-concept purement jazz pour célébrer son retour en France. Formation parfaite avec l’incroyable Irvin Acoa au saxophone, le batteur Gautier Garrigue (que nous retrouverons bientôt dans cette chronique) et le contrebassiste Viktor Nyberg. Ça sonne comme un inventaire-bilan poétique, et un album de souvenirs enchantés.

Lieu et date de la rencontre: Proche banlieue parisienne, dans un pavillon typiquement français qui ressemble à un décor pour un film de Chabrol. Ça change de Brooklyn. Réalisé le 26 septembre 2019

Prochains concerts: Le 29 octobre prochain au Sunside Jazz club à Paris.

Franck Amsallem, au parloir!

 

Paroles et Musiques: toutes les rencontres

 Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit