Avec Flavia Coelho, enfin une bonne nouvelle du Brésil. #34

0
3893

Les nouvelles qui nous viennent du Brésil ces derniers temps sont sombres ou déprimantes. Dans ce panorama, le nouveau disque de la chanteuse brésilienne Flavia Coelho, “DNA”, fait l’effet d’un arc-en-ciel. De la musique qui fait du bien. L’artiste fait danser mais aussi dénonce. Un disque qui devrait être remboursé par la Sécu.

En cadeau, elle nous offre un version fraîche et spontanée de son titre, DNA, dont je vous conseille le clip. Attention, vous ne pourrez plus vous le sortir de la tête !

Vous avez dit Flavia Coelho?

État civil: Flavia Coelho est une pure Carioca. Rio: son berceau sa terre, ses racines. Elle y est née en 1980. Famille avec la bougeotte et la petite Flavia qui fait ses armes dans la rue et y apprend ses lois et ses règles, mais aussi s’y imprègne de ses musiques. Réside en France depuis 2006 mais trimbale tout son brésil avec elle.

Instruments: Sa voix est un enchantement. Tranchante, articulée, rebondissante et très rythmique.

Formation: Université de la rue et des scènes modestes. Semble avoir tout connu des chapitres de la galère. Le métro, les bars à chapeau… jusqu’à ce que…

Les médailles: Remporte le Tremplin musical Génération Réservoir. C’est le déclic. Quatre disques suivront et beaucoup, beaucoup, de scènes.

Points forts: Regardez le public de ses concerts. En cinq minutes, tout le monde a la banane. Magique!

Le territoire: Sa recette est très élaborée et multicolore. Forro, hip-hop, funk, trap, reggae…avec plein d’épices.

Image corporelle: La joie, cette vertue morale des courageuses, ce talent qui est très contagieux.

Complices: Le producteur et musicien Victor Vagh mais aussi le musicien des premières rencontres, Paul Bika Bika. Le légendaire Tony Allen ou encore Gaël Faye. Et Gilberto Gil comme parrain bienveillant. Flavia a le génie des rencontres improbables et fertiles.

Elle, en une phrase: Je suis heureuse !

Dernier disque lancé en plein-ciel: Son quatrième album devrait être remboursé par la Sécu. Mais derrière ce “feel-good” dansant, ne pas passer à côté de la force de ses paroles, où elle prouve n’être en rien indifférente à la situation de son pays. Corruption, racisme et un peuple qui traverse avec Bolsonaro une sale période.

Lieu et date de la rencontre: Dans une galerie d’art parisienne très colorée qui héberge dans ses sous-sols un studio d’enregistrement.

Prochains concerts: A ne pas manquer, Flavia Coelho est en concert à Paris à la Cigale le 29 octobre prochain.

 

Flavia Coelho, au parloir!

Paroles et Musiques: toutes les rencontres

 Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit