Barbara Carlotti đŸŽ”, indispensable rĂȘveuse d’idĂ©al

0
3424

Le confinement renvoie aux murs et aux lieux qui nous protĂ©gent, en principe, de la virose. Y sont accrochĂ©s ou, Ă  l’entour, nous parlent ces objets qui font un univers personnel ou un amer. Quel est celui de celles et ceux qui, pour l’instant seulement, ne peuvent pas encore revenir sur le plateau Des mots de minuit ? Voici Murmure, quelques confidences de temps incertains de ces cinĂ©astes en herbe. Aujourd’hui la chanteuse Barbara Carlotti.

Murmure est une carte blanche vidĂ©o proposĂ©e aux invitĂ©-e-s aujourd’hui confinĂ©-e-s- Des mots de minuit


Barbara Carlotti, un univers autant qu’une intimitĂ© …

Et une voix si particuliĂšre qui n’appartient qu’Ă  elle, rĂȘveuse du quotidien.
La personne est discrÚte, mais sa place dans la chanson française est depuis 5 albums devenue indispensable.
Sa trajectoire d’artiste est multiple. On l’a entendue productrice de radio, vue au cinĂ©ma, elle accompagne des chorĂ©graphes, la chanteuse de mots est protĂ©iforme, toujours curieuse, instruite par une passion de littĂ©rature.
ConfinĂ©e elle aussi, Barbara Carlotti offre une version domestique de L’idĂ©al, celui qu’on espĂšre plus encore dans ce moment si Ă©trange.

Entre quatre murs, entre les livres, les films, les disques, en hommage au Dante d’une Ă©poque dĂ©chue, au poĂšte de l’ivresse, de l’Ă©lĂ©vation et du voyage, mon cher Charles Baudelaire qui m’accompagne depuis l’adolescence, avec sa mĂ©lancolie sensuelle, une chanson qui rĂȘve d’idĂ©al, puisqu’il nous reste encore l’espoir et le rĂȘve pour braver le confinement, et chanter tous les jours, fenĂȘtres ouvertes sur le monde qui a fermĂ© ses portes…
Cette chanson est issue de mon deuxiĂšme album Ă©ponyme “L’IdĂ©al” et elle prend tout son sens aujourd’hui plus que jamais. Un partage.

Barbara Carlotti

â–ș La sĂ©rie Murmure sur Des mots de minuit

â–ș Nous Ă©crire : desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications
â–ș @desmotsdeminuit