Rafael Maestro: “Cinéma Paradiso*” en Dordogne, une toile en milieu rural

0
256

D’action, comme on dit au cinema, il est ici, en Dordogne, question. Celle que mène depuis 1991 une association dont l’ambition est d’apporter, en salle ou en itinérance, la culture et le cinéma en milieu rural, et par là-même créer le besoin d’une pratique sociale hors de chez soi et libérée du petit écran. Il s’agit aussi de susciter chez les réalisateurs le désir de cette région

Rafael Maestro obtient un CAP de projectionniste avant de devenir directeur de l’Association Ciné Passion en Périgord. Mais pas que… Il est également exploitant du circuit de cinéma itinérant ciné passion 24 + Studio 53 à Boulazac, président de l’Association des cinémas de Proximité en Aquitaine 2006/2017, président de CINA (Cinémas Indépendants Nouvelle Aquitaine), membre du Conseil Économique, social et environnemental de la Région Nouvelle- Aquitaine, secrétaire Général de l’Agence ECLA, Vice-président du Festival du Film de Sarlat où nous le rencontrons pour ce Mot à mot, vice-président de l’AFCAE, vice-président du Syndicat des Exploitants du Centre-Sud, administrateur de l’OARA (personnalité qualifiée), membre de la Commission interrégionale Sud-Ouest Art et Essai/CNC, membre de la Commission Nationale Art et Essai/CNC.

 

Je vous évite la déclinaison de l’intégralité de ces acronymes et je réfute le mot cumul que je lui propose pourtant. Derrière cette litanie de lieux d’intervention et d’implication qui permet l’efficacité, c’est un homme de passion jamais démentie qui mène un combat inépuisable de terrain. À ce jour, aucun périgourdin n’est à plus de vingt kilomètres d’une occasion de cinéma en salles ou sur écrans itinérants, tous classés “art et essai”.

D’économie -argument de vente et recherche de subventions- il est aussi question dans ce combat  avec notamment les retombées des tournages dans cette région particulièrement riche de ses châteaux et de ses paysages… (Ne dit-il pas que la ville de Sarlat peut facilement passer dans certains cadrages pour un Paris moyenâgeux! Et d’ajouter que sont disponibles pour les réalisateurs des dizaines de milliers de photos de lieux bâtis ou non: autant d’opportunités de décors…) Ciné Passion en Périgord touche à tout: création, production, distribution, diffusion, éducation, formation.  
Cinema Paradiso: un film de Giuseppe Tornatore (1988). Avec notamment Philippe Noiret (Alfredo).
Synopsis: Dans les années 80. Salvatore Di Vitta, un illustre cinéaste, apprend la mort de son vieil ami Alfredo, le projectionniste de l’obscure salle de cinéma où, enfant, il a découvert la magie du 7ème art. Il revit alors sa jeunesse dans son petit village sicilien, les moments passés auprès d’Alfredo, sa fascination pour le «cinéma Paradiso» et les démêlés du projectionniste avec le curé, qui venait régulièrement censurer les scènes qu’il réprouvait. Peu à peu, Alfredo s’était pris d’affection pour l’enfant et avait commencé à lui enseigner les ficelles de son métier. Et Salvatore s’est laissé à jamais griser par la magie des images animées, plus vivaces que les êtres condamnés à mourir…

Voir tous les mot à mot...

Voir les rencontres Sarlat… 



Le site du festival du film de Sarlat



La page facebook des mots de minuit,  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.