Le “Kongo” de Corto Vaclav đŸŽ„ et L’escampette de Sylviane Sambor 📚 Lou Tavano pour la đŸŽŒ #600

0
5908

DĂ©coloniser le regard: quand le monde des esprits se laisse deviner et fascine l’esprit de ceux qui le filment et l’enregistrent đŸŽ„ Quand une “petite” maison d’Ă©dition s’invente et se rĂ©invente sans cesse, aujourd’hui avec Le crĂ©puscule des vainqueurs 📚Quand ça chante et jazze: c’est Des mots de minuit, mĂ©tis, radical, rĂ©jouissant!

Des mots de minuit, L’Émission #600 du 26 fĂ©vrier 2020.

Le Bosquet d’Esther Kinsky comme conseil de lecture (avec une traduction d’Olivier Le Lay chez Grasset)
et
Leurs mots de minuit sont DĂ©doublement et relation.

Oublier de raison garder et s’enfoncer trĂšs loin dans le monde des esprits, des sirĂšnes, des sorts, bons ou mauvais, des transes, des fĂ©tiches et des forces obscures pour comprendre l’apĂŽtre MĂ©dard. Ne pas chercher Ă  expliquer, dĂ©coloniser le regard … et donner seulement Ă  voir cet invisible-lĂ  du guĂ©risseur congolais qui officie dans l’Ă©glise ngunza (une forme de syncrĂ©tisme nĂ© il y a un siĂšcle qui cumule revendications culturelles et mystiques et une forme de rĂ©sistance au colonialisme et Ă  l’adversitĂ©). C’est l’ambition du respectueux film signĂ© par Hadrien la Vapeur et Corto Vaclav, fascinĂ©s par les possibles guĂ©risons mystiques. Ils ont mis six ans, la moitiĂ© du temps sur place, pour peaufiner le subtil portrait de MĂ©dard qui invoque, donne Ă  boire ses dĂ©coctions, fait saigner, se dĂ©fend de l’accusation de magie noire ou de malĂ©fices devant “Le tribunal de sorcellerie” quitte Ă  prouver son innocence avec un pilon de bois.
Dans le dĂ©cor rĂ©el de ce film, un nĂ©o colonialisme qui continue Ă  coup de pelleteuses chinoises l’exploitation des sols et des paysages de ce pays d’Afrique centrale de 5 millions d’habitants. NĂ©s chez Descartes, Vapeur et Vaclav, sont dĂ©sormais pĂ©nĂ©trĂ©s par les croyances de cet ailleurs.

Corto Vaclav a pour objet qui le prolonge un mikawa, un “bĂąton” remis par MĂ©dard et qui Ă©carte le mauvais sort.

L’Escampette fut crĂ©Ă©e en 1990 Ă  Bordeaux par l’Ă©nergique et souriant Claude Rouquet, mort en 2015. Cette belle maison d’Ă©dition continue aujourd’hui de vivre et de se rĂ©inventer Ă  Montmorillon, sous-prĂ©fecture de la Vienne… connue pour ses macarons. À l’ouvrage, mĂȘme Ă©nergie et mĂȘme dĂ©sir de grande littĂ©rature, Vincent Jacq et Sylviane Sambor. Plus de 300 titres au catalogue, 150 auteurs d’Europe et d’AmĂ©rique avec escale au Maroc et deux collections Ă  venir en sciences humaines et sociales. En attendant, le roman de combat de Cyril Leclerc : Le crĂ©puscule des vainqueurs. Contemporain en diable dans ses cibles : finance mondialisĂ©, pouvoir et mĂ©pris, omnipotence du numĂ©rique, oubli de l’humain.
Sylviane Sambor telle que toujours, dĂ©terminĂ©e, foisonnante d’envies, d’engagements et d’attention. Telle que nous l’avions rencontrĂ©e la premiĂšre fois du cĂŽtĂ© de Bordeaux quand elle faisait mieux connaĂźtre ou dĂ©couvrir au Carrefour des littĂ©ratures Bernard Manciet ou le portugais Eduardo Lourenço :

Haut lieu de rĂ©sistance Ă  l’uniformisation et au consensus mou, le Carrefour des littĂ©ratures dĂ©fend une certaine idĂ©e du livre, ouvert sur l’Europe francophone. Totalement subjective, la ligne Ă©ditoriale est le fruit gourmand que partage la directrice de la manifestation, Sylviane Sambor, avec le public de la Gironde, dans des lieux aussi divers qu’un cafĂ©, une lunetterie ou un village de Dordogne. «Il s’agit avant tout d’aider les lecteurs Ă  rencontrer des ouvrages qui Ă©chappent au marchĂ© et faire qu’il y ait une bonne irrigation culturelle», souligne Sylviane Sambor… 

Céline Musseau. Libération. Octobre 2001

L’objet qui prolonge Sylviane Sambor est un livre, Le livre qu’elle a lu, lu et relu : L’amour fou… L’un des textes fondamentaux du surrĂ©alisme.

MUSIQUE :

Lou Tavano et Alexey Asantcheeff.
Avec son complice, la chanteuse-poĂ©tesse imprĂ©visible et sensible, artiste jusqu’au bout des mots, jusqu’au bout des notes, sort Uncertain Weather. Temps incertain mais talents sĂ»rs.

Des mots de minuit #600 
RĂ©alisation : Quentin Herlemont
Montage : Pierre Loumel
Coordination et rédaction en chef : Rémy Roche
Coordination et direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

â–ș Toutes les Ă©missions 

â–ș La vidĂ©othĂšque Des mots de minuit

â–ș nous Ă©crire: desmotsdeminuit@francetv.fr
â–șLa page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
â–ș@desmotsdeminuit