Colin Niel et Igit: le romancier d’outre-mer et le chanteur de rue #569

0
179

La Guyane est à l’écrivain ce que “The voice” est au chanteur: un éclat. Le département français des orpailleurs est le lieu d’un maître du polar sociologique. Le genre sert un retour de terrain. Son “look” et son galure font la bonne conscience des divertissements de prime-time quand ses textes et sa voix disent une autre profondeur. À l’un, une finesse d’observation. À l’autre, un talent

Des mots de minuit, L’Émission 

#569 du 20 septembre 2018….

Colin Niel

Rien de commun entre la biodiversité et le polar?
Si, La Guyane, ce morceau de France, amazonien et tropical, terre de séquelles coloniales et de migrations.
Colin Niel y a vécu six ans. Occupation : ingénierie, agronomie, biodiversité.
Signe particulier : tire de ce vécu l’occasion de quatre romans remarquablement documentés dont la dernier, aussi épais que les précédents, Sur le ciel effondré, questionne toujours la possibilité économique et sociale de ce lointain “pays”. Son héros : un capitaine de gendarmerie noir-marron, au regard si troublant, écartelé par ses origines, confronté à la complexité d’une société multiethnique qui cherche l’or ou toutes les occasions de se sortir au bord du fleuve de sa géographie.
Niel a le talent de ses nombreux prix. Cela dit, pas que la Guyane. La Lozère aussi, où il situe une autre de ses intrigues. Tout, chez lui, est à lire, toutes affaires cessantes …
© Des mots de minuit
Il “a travaillé en Guyane à la création du Parc amazonien durant plusieurs années. Sa série guyanaise multiprimée: Les Hamacs de carton (2012, prix Ancres noires 2014), Ce qui reste en forêt (2013, prix des lecteurs de l’Armitière 2014, prix Sang pour Sang Polar 2014) et Obia (2015, prix des lecteurs Quais du polar/20 Minutes 2016, prix Polar Michel Lebrun 2016) met en scène le personnage d’André Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines.
En 2017 il publie Seules les bêtes, pour lequel il reçoit le prix Landerneau Polar ainsi que le prix Polar en Séries.”

© Rouergue
Il est chanteur à texte et de rue, son lieu de liberté totale. Igit. Son nom de scène reste en ses secrets. Il est grand, trentenaire, a du caillou dans la voix pour toujours ciseler des fragments du discours amoureux.
“Si tu me quittes/Tu n’iras pas loin/ je sais où tu habites/ Et d’où tu viens”
Il a pu s’expatrier au Canada ou en Slovénie, il remplit les petites salles d’Avignon, chante avec Deneuve, s’oublie dans quelques prime-time de chaînes généralistes.
Rien de grave quand son exigence, son parler-chanter et sa voice restent intacts. Donc, un chanteur à texte éthique ….
© Des mots de minuit
“Le chanteur Igit a rôdé sa voix rocailleuse, et sa poésie des rues d’Ottawa et de Montmartre, jusqu’aux plateaux de The Voice …/…

Car Igit, dans le civil Antoine Barrau, frappe d’abord par sa voix. Lui-même la découvre, sur les marches de Montmartre, lorsqu’il se produit dans la rue, à ses débuts. “J’étais trop flemmard pour monter un pied de micro ou un ampli, alors je gueulais. J’ai commencé à chanter en imitant le grain plein de sable des chanteurs de reggae”, raconte-t-il …/…
“La rue m’a appris des trucs précieux. La perception du public sur ta musique, ne dépend pas tant de sa qualité, que de ton énergie intérieure. J’en ai tiré des enseignements, qui m’ont aidé à travailler sur moi-même, sur mes interprétations.” …
Un beau jour, The Voice, qui l’avait repéré sur le blog Pousse le son, l’appelle. “Il était temps de passer la vitesse supérieure, se souvient-il. The Voice a été une bonne expérience. Je chantais avec des vrais musiciens. Je réarrangeais les chansons selon mes goûts : un travail de création.” …/…
Mais au fait : que signifie son nom ? “Ça, c’est mon secret”, conclut-il….”

© rfi MUSIQUE

* L’obia : système de croyances et de pratiques propre à l’univers culturel et social guyanais

Des mots de minuit #569

Réalisation: Emi Maki  

Rédaction en chef: Rémy Roche

Montage: Delphin Akotto et Jessy Mohasseb

Coordination: Marie-Odile Régnier

Direction: Philippe Lefait

© desmotsdeminuit.fr

 

 La vidéothèque Des mots de minuit

► nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit