Marina Vlady 🎥 Hubert Vedrine, Matali Crasset et Victor Kathemo 📚 🎼 avec Gérald Toto #416

0
612

L’actrice sur ses chemins de traverse, le politique et le serviteur de l’état face à un génocide, le sens du dessin et de l’éclectisme pour inventer un quotidien, l’écriture de la différence-indifférence… La musique évidemment… Des mots de minuit: métis, radical et réjouissant!

 

Des mots de minuit #416 du 27 avril 2011

Avec :

  • La comédienne Marina Vlady
  • L’Homme politique et ancien ministre des affaires étrangères Hubert Vedrine
  • La designer Matali Crasset
  • L’écrivain Victor Kathemo

Musique :

  • L’auteur compositeur et interprète Gérald Toto

CONVERSATION:

Marina Vlady est à l’affiche du film Quelques jours de répit de Amor Hakkar dans lequel elle joue et qui raconte l’histoire de deux homosexuels iraniens qui fuient leur pays à cause des persécutions. Elle revient sur sa carrière professionnelle (La princesse de Clèves de Jean Delannoy (1951). Deux ou trois choses que je sais d’elle (1967) de Jean Luc Godard).

L’objet qui la prolonge... Une pierre noire, la première créée par son fils Vladimir, qui lance la mode de ce bijou.

 

Hubert Vedrine, homme politique (ancien ministre des affaires étrangères de François Mitterrand) et membre du PS. Il signe François Mitterrand, un dessein, un destin. Il évoque le génocide rwandais (L’implication de la France et le rôle de l’Élysée en période de cohabitation) sont sujets à de nombreuses controverses.
(cf le documentaire Tuez-les-tous de Raphaël Glucksmann, David Hazan et Pierre Mezerette.
“En avril 1994, le Rwanda bascule dans l’horreur. Pendant trois mois, l’armée hutu, aidée de miliciens et de civils, va massacrer un million de Tutsis. Dix ans après, à travers l’émotion à vif des survivants et des interviews exclusives de représentants des pays occidentaux, ce documentaire révèle la préparation et la spirale folle du génocide des Tutsis, le dernier génocide du XXe siècle. Pas à pas, cette enquête minutieuse s’interroge sur l’échec de la communauté internationale à préserver la paix. Malgré les avertissements et les appels au secours des soldats de la paix de l’ONU à Kigali, l’indifférence et la passivité de la communauté internationale prévaudront. Coopérant avec le régime rwandais, la France se trouve, quant à elle, impliquée dans la formation et l’entraînement de l’armée et des milices hutus, les futurs génocidaires de 1994.”

 

Matali Crasset est designer. Elle présente ses concepts et ses créations, revient sur son parcours professionnel. Elle évoque l’exposition Aràkhnê, de fil en aiguille et le salon du meuble de Milan.

L’objet de Matali Crasset est un carnet qu’elle appelle son “compagnon”.

 

Victor Kathemo signe Étrange ballet des ombres. Il évoque les auteurs qui l’ont inspiré. Il revient sur ses début comme auteur de théâtre.

Victor Kathemo a pour objet un panier, qui lui rappelle l’Afrique. Un objet d’artisanat, symbole d’unité et de paix…

… et une photo prise à Noël, qui lui rappelle son enfance. Noël étant une période importante pour lui, significative de fête, de rassemblement et de partage.

 

MUSIQUE : 

Gérald Toto est auteur, compositeur et interprète.

  • Des mots de minuit #416
  • Réalisation: Anthony Mutti
  • Rédaction en chef : Rémy Roche
  • Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
  • © Desmotsdeminuit/France2

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

 Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit