đŸ“· Baudouin Mouanda fixe les rois de la SAPE de Brazzaville.

0
293

En une image, le photographe congolais résume les rÚgles de la SAPE et des sapeurs, rois de la rue et de la nuit de Brazzaville.

SAPE: SociĂ©tĂ© des Ambianceurs et des Personnes ElĂ©gantes. Un dandysme revisitĂ© depuis quelques dĂ©cennies par des forçats du vĂȘtement et du chic qui s’affrontent dans des joutes pacifiques qui animent la vie des grandes villes du Congo, une fantaisie qui s’est aussi exportĂ©e dans les exils europĂ©ens.
La SAPE a ses rĂšgles, strictes, le photographe en explique les dĂ©tails en commentant l’une de ses images captĂ©e dans une rue de Brazzaville. C’est sĂ©rieux tout autant que rigolo.
Baudouin Mouanda est tombĂ© jeune dans l’envie de photo. A 13 ans il nĂ©gocie le cadeau d’un boitier avec son pĂšre. Il portraitise d’abord ses camarades de classe, puis se professionnalise, vend ses photos Ă  La Revue noire, Jeune Afrique, Paris Match et s’incruste en 2003 dans une expo collective Ă  Paris, il collectionne depuis prix et rĂ©compenses.
On imagine qu’il est peut-ĂȘtre sapeur Ă  ses heures, en tout cas pour lui, la SAPE est aussi une façon de “redonner le sourire” Ă  un peuple secouĂ© par des affrontements endĂ©miques.

Il faut se battre avec la fĂȘte et les vĂȘtements, pas avec les armes.

Baudouin Mouanda

Photo-journaliste d’abord, il s’est aussi intĂ©ressĂ© aux sĂ©quelles des guerres qui ont meurtri son pays, aux orphelins et aux enfants des rues de Brazzaville, un engagement qui exclue le sensationnel: “Il faut qu’il y ait une histoire derriĂšre mes photos.
Baudoin Mouanda expose au festival de La Gacilly, en Bretagne, une manifestation originale Ă  plus d’un titre qui consacre cette annĂ©e un volet important Ă  la photographie africaine.

> le site de Baudouin Mouanda

> le festival de La Gacilly

â–ș toutes les photos parlĂ©es

â–ș nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.

â–ș @desmotsdeminuit