“Chroniques du hasard” d’Elena Ferrante 📚 tout savoir sur l’autrice de “L’amie prodigieuse”

0
746

Publiées dans The Guardian, ces cinquante et une chroniques brossent un autoportrait de la romancière italienne mondialement célèbre qui refuse toujours de dévoiler son identité.

Si vous avez hâte de lire La vie mensongère des adultes tout juste sorti en Italie sous le titre La bugiarda degli adulti, lisez pour patienter Chroniques du hasard. L’auteur de la tétralogie napolitaine vendue à plus de dix millions d’exemplaires – L’Amie Prodigieuse– y parle de cinéma, de politique, de littérature mais aussi d’elle-même. Écrites en 2018 et publiées à un rythme hebdomadaire, ces chroniques résultent d’une commande. Un exercice dont la romancière n’est pas coutumière :

Je ne m’étais jamais mise dans les conditions de devoir écrire par obligation

Elle finit par accepter à condition que les thèmes soient choisis par la Rédaction.
L’aventure à laquelle elle prendra selon ses dires beaucoup de plaisir commence le 20 janvier 2018 par un texte intitulé Première fois et se clôt sur Dernière fois publié en janvier 2019. Entre les deux, Elena Ferrante aura abordé tous les sujets ou presque. De l’amour à la mort en passant par la grossesse, la psychanalyse, la littérature ou l’amitié. Des thèmes traités avec autant de finesse que de sincérité. “Si vous ne la dites pas sur vous-même, vous ne pouvez pas la dire sur les autres“, affirmait Virginia Woolf. Un principe que la romancière italienne a fait sien et dont elle donne ici sa version personnelle: “Défendre la vérité passe avant tout par dire la vérité sur soi- même“. Tout, vous saurez donc tout ou presque sur la plus mystérieuse des romancières italiennes. Sa passion pour l’acteur Daniel Day Lewis, son rapport à sa mère, à ses filles, à ses amies, sa hantise de la maladie. Sans oublier sa propension au mensonge. Une introspection qui touche à l’universel et brosse au fil des pages un autoportrait de la romancière d’autant plus fascinant que le mystère de son identité reste entier.

Éditions Gallimard – 176 pages

les lectures d’Alexandra
la critique littéraire desmotsdeminuit.fr

 Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
@desmotsdeminuit