Per Olov Enquist (1934-2020) dans “Des mots de minuit” avec 📚 Raoul Peck đŸŽ„ Alexandre Tharaud đŸŽč StĂ©phane Guillon #369

0
3560

Quand le journaliste sportif est confrontĂ© au terrorisme; quand le cinĂ©aste mĂ©taphore la dictature de son pays; quand le pianiste parle de ses rĂ©pĂ©titions; quand l’humoriste parle d’argent… C’est Des mots de minuit : mĂ©tis, radical, rĂ©jouissant !

Des mots de minuit, émission #369 du 3 février 2010.

Avec :

  • L’Ă©crivain et journaliste suĂ©dois Per Olov Enquist
  • Le cinĂ©aste et producteur haĂŻtien Raoul Peck 
  • Le pianiste Alexandre Tharaud 
  • L’humoriste StĂ©phane Guillon  

Musique :

  • Alexandre Tharaud joue Chopin

CONVERSATION :

Per Olov Enquist (1934-2020) signe Une autre vie, un récit autobiographique. Il revient sur son enfance et sur son parcours, tout en évoquant la place de la Bible, et plus généralement de la religion, dans sa vie. Il revient également sur les actes terroristes qui se sont déroulés pendant les Jeux Olympiques de Munich de 1972 auxquels il a assisté en tant que journaliste.

Parlant de lui Ă  la troisiĂšme personne Per Olov Enquist entreprend dans “Une autre vie” son autobiographie.
Il est fascinant, ce parcours qui mena un garçon du Nord de la SuĂšde, tĂŽt orphelin de pĂšre, Ă©levĂ© par une mĂšre institutrice trĂšs rigoriste jusqu’aux grandes villes fondamentales de l’histoire de la seconde moitiĂ© du XXe siĂšcle : Berlin, New York, Los Angeles, Paris.
L’enfant qui imaginait que les fils tĂ©lĂ©phoniques chantent par les nuits glaciales d’hiver vit-il encore dans le journaliste sportif qui couvre les tragiques Jeux olympiques de Munich ? Le jeune Ă©tudiant plein de fougue qui cĂŽtoya Lars Gustafsson et Göran Tunström, eux aussi dans leurs vingt ans, subsiste-t-il dans l’homme brisĂ© qui ne sait plus Ă©crire une seule ligne ? La jeune fille que l’enfant chĂ©rissait en secret perdure-t-elle comme un leitmotiv tandis que la vie dĂ©fait un mariage avant de former un nouveau couple, lui aussi fragile ?
Avec humour, chaleur et intelligence, Per Olov Enquist reprend chronologiquement sa vie dont certains moments sont Ă©tonnants – il fut sauteur en hauteur – ou tragiques – la chute dans l’alcoolisme –, mais il replace aussi son oeuvre littĂ©raire dans le contexte. Ainsi le voyage-enquĂȘte dans les pays baltes, Ă  l’origine de l’écriture de L’Extradition des Baltes ; le sĂ©jour en Californie dans les “grandes annĂ©es” de la lutte pour les droits civiques, retranscrit dans les RĂ©cits du temps des rĂ©voltes ajournĂ©es, ou les espoirs déçus de cĂ©lĂ©britĂ© thĂ©Ăątrale Ă  Broadway.
C’est Ă  une rĂ©flexion que Per Olov Enquist nous amĂšne, sur notre propre vie, notre Ă©poque, les liens entre elles, la question de notre honnĂȘtetĂ© intellectuelle, celle de savoir si nous avons Ă©tĂ© objets ballottĂ©s par l’histoire ou vrais maĂźtres de nos existences.
Romancier et dramaturge, Per Olov Enquist est nĂ© en 1934 en SuĂšde. Actes Sud a publiĂ© ou rĂ©Ă©ditĂ© une grande partie de son oeuvre. Ses premiers Ă©crits sont dorĂ©navant disponibles en collection “Thesaurus”

© Actes Sud. 2010.

le cinĂ©aste HaĂŻtien Raoul Peck Ă©voque les rĂ©percussions du sĂ©isme qui a ravagĂ© HaĂŻti, la difficile reconstruction de l’Ă©tat et la couverture mĂ©diatique de ce sĂ©isme. Il revient Ă©galement sur son film Moloch Tropical.

Synopsis de Moloch tropical :
Les derniĂšres 24 heures d’un pouvoir nichĂ© dans une forteresse en HaĂŻti. En s’inspirant du “Moloch” de Sokourov, Raoul Peck ose les images flamboyantes et pĂ©rilleuses, les anachronismes audacieux, mĂȘlant l’évocation du tyran haĂŻtien avec d’autres rĂ©fĂ©rences aux prĂ©sidents malades du pouvoir, parfois trĂšs contemporains. Une fiction dĂ©calĂ©e et profondĂ©ment politique.

le pianiste Alexandre Tharaud signe l’album Chopin Journal Intime. Il revient sur son parcours, son rapport au piano, ses troubles obsessionnels compulsifs, ses rĂ©fĂ©rences et son rĂ©pertoire.

Le pianiste est un acteur-nĂ©. Il est bien l’Isabelle Huppert du piano : concentrĂ© et libre, indĂ©finissable et sans attache, une page blanche absorbant les nuances de gris de l’existence, froid et lunaire.
S’il l’avait connu, Maurice Maeterlinck aurait ajoutĂ© un mot sur cet Ă©tonnant pianiste dans sa Vie des abeilles. FrĂȘle, hĂąve, maigre et pĂąle, il abat un travail de forçat. Il butine lĂ  oĂč ça le chante, mĂ©langeant les fleurs sans distinction d’espĂšce pourvu qu’il obtienne un vrai miel de terroir. Pendant que ses congĂ©nĂšres s’agitent, pavoisent et bourdonnent, il travaille sans cesse. Enfant de la balle, dĂ©jĂ  sur scĂšne en culottes courtes dans les spectacles de son pĂšre metteur en scĂšne d’opĂ©rettes, il est nĂ© dans une ruche…

Olivier Bellamy. Huffingtonpost. Octobre 2016.

StĂ©phane Guillon, auteur du livre On m’a demandĂ© de vous calmer (les chroniques que l’humoriste-portraitiste a interprĂ©tĂ©es en direct sur France Inter depuis son arrivĂ©e sur l’antenne aux cĂŽtĂ©s de Nicolas Demorand jusqu’au 16 juin 2009). Il revient sur son spectacle LibertĂ© surveillĂ©e et sur son rapport Ă  la politique.

D’emblĂ©e, StĂ©phane Guillon prĂ©vient qu’il ne parlera ni de politique ni de religion. Et
 s’empresse de faire exactement le contraire. Il ironise, bien sĂ»r, sur son Ă©viction de France Inter, stigmatise les hommes politiques et, surtout, Nicolas Sarkozy, mais son spectacle ne se rĂ©sume pas Ă  cela… ComĂ©dien subtil aux textes finement ciselĂ©s, l’insolent Guillon pratique un humour qui est au comique ce que la haute couture est au prĂȘt-Ă -porter.

MichÚle Bourcet. Télérama sur Liberté surveillée.

MUSIQUE :

Alexandre Tharaud interprÚte la mazurka Op.63 N°3 et la Nocturne posthume de Frédéric Chopin.

Des mots de minuit #369
RĂ©alisation: Pierre Desfons
RĂ©daction en chef : RĂ©my Roche
Journaliste : Lorenzo Ciavarini Azzi
Production: ThérÚse Lombard et Philippe Lefait
© Desmotsdeminuit/France2

â–ș Toutes les Ă©missions 

â–ș La vidĂ©othĂšque Des mots de minuit

â–ș Nous Ă©crire : desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications
â–ș @desmotsdeminuit