Dominique Blanc 🎭 et Jean-Claude Pirotte (1939-2014) 📚; Erri de Luca. Des mots de minuit #52

Laissons leur les clefs ...
0
1024

Moment oĂč celui qui questionne se dit qu’il peut leur laisser les clefs et que la conversation de ces deux sensibles se passe de mĂ©diation! L’un est Ă©crivain, poĂšte et peintre… et belge. Il a pas mal bu et dĂ©connĂ©, a rencontrĂ© son dieu autour d’une omelette. L’autre a l’exacte tranquillitĂ© de sa prĂ©sence. Elle dit : “Il faut y aller quand vous vous vous dites que ce n’est pas pour vous!”

Des mots de minuit : Ă©mission n°52 du 31 janvier 2001
enregistrĂ©e À l’Olympic cafĂ© Ă  Paris, Ă  la Goutte d’or…

MANIÈRES DE VOIR :

Jean-Claude Pirotte (1939-2014) Ă  propos de ses livres Autres arpents (La table ronde), Les contes bleus du vin (Le temps qu’il fait), Cavale (La table ronde), La vallĂ©e de misĂšre (Le temps qu’il fait) et de ses peintures. Parmi ses rĂ©fĂ©rences : Alexandre Vialatte et AndrĂ© DhĂŽtel.

Pour moi DhĂŽtel, c’est Dieu… Quand je lis Ă  12/13 ans ses premiers romans et que je dĂ©couvre des personnages en train de dĂ©ambuler au hasard, des fugueurs, de petits escrocs, des bonimenteurs, je me dis que je suis un gars comme eux et donc que c’est la rĂ©alitĂ© du monde oĂč je suis nĂ©. Cet univers romanesque devient plus rĂ©el pour moi que le rĂ©el et lĂ , je commence Ă  comprendre que je suis nĂ© d’un Dieu qui serait DhĂŽtel… Mais ça n’a rien de mystique, quand-mĂȘme!

Jean-Claude Pirotte. Des mots de minuit, 2001

Dominique Blanc… Son mĂ©tier, son chemin.

Le cinĂ©ma… Le thĂ©Ăątre? Au thĂ©Ăątre, on a le temps de travailler, ce qui n’est pas forcĂ©ment le cas au cinĂ©ma. On ne va pas passer six heures sur une rĂ©plique mais ça peut arriver et c’est ça qui peut dĂ©clencher tout Ă  coup la crĂ©ation d’un personnage…
Au cinĂ©ma, en dĂ©couvrant, enfant, Marylin Monroe, je l’ai trouvĂ©e, merveilleuse, miraculeuse….
Quand la saudade ou le blues sont trop profonds, il y a deux films que je regarde: “Chantons sous la pluie” et “Certains l’aiment chaud” : grĂące, poĂ©sie et fantaisie

Dominique Blanc. Des mots de minuit, 2001

ACTUALITÉ CULTURELLE :

Jean-Louis Pradel (Epok) pour l’exposition “Alberto Giacometti, le dessin Ă  l’oeuvre”.
Cette exposition s’inscrit en ouverture de l’annĂ©e du centenaire d’Alberto Giacometti (1901-1966). Le Centre Pompidou – MusĂ©e national d’art moderne manifeste par lĂ  sa volontĂ© d’honorer l’Ɠuvre fondamentale et singuliĂšre d’un des artistes majeurs du XXe siĂšcle. Il a choisi de consacrer Ă  son Ɠuvre dessinĂ© une rĂ©trospective – la premiĂšre jamais prĂ©sentĂ©e en France par une institution publique – dont dont le vaste dĂ©ploiement, dans l’une des grandes galeries du dernier Ă©tage du bĂątiment, permettra de montrer l’importance et la splendeur de l’expression graphique de Giacometti…

Erri de Luca Ă  propos de l’Argentine, de son militantisme, de sa maniĂšre d’Ă©crire, et de son livre Trois chevaux (Gallimard)

MUSIQUE :

Les Yeux noirs interprĂštent “Liebkeit, la tendresse” et “Tchaye”
“Le groupe Les Yeux Noirs a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par Eric et Olivier Slabiak. Avec un premier prix du Conservatoire Royal de Bruxelles en poche, les deux frĂšres courent les diffĂ©rents cabarets et restaurants oĂč se jouent les musiques d’Europe de l’Est. Ils y apprennent leur mĂ©tier et le vaste rĂ©pertoire tzigane et yiddish dont ils se sont pris de passion, passion communiquĂ©e par leurs oncles, eux-mĂȘmes musiciens. LĂ©o le violoniste a longtemps jouĂ© avec Joseph Reinhardt et Charlie, Ă  la contrebasse, a accompagnĂ© Django…” ©Les yeux noirs

Opéraccordéon avec Catherine Estourelle et Arnaud Métivier.

Des mots de minuit : Ă©mission n°52 du 31 janvier 2001.
RĂ©alisation: Pierre Desfons
RĂ©daction en chef : RĂ©my Roche
Production: ThérÚse Lombard et Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr/France2

â–șAccĂšs Ă  la vidĂ©othĂšque… 
â–ș Des mots de minuit, L’Émission… 

â–ș nous Ă©crire, s’abonner Ă  la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
â–ș La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour ĂȘtre alertĂ© de toutes les nouvelles publications.
â–ș @desmotsdeminuit