Alejandro Jodorowsky et Anne de Loisy; Rona Hartner et Ollivier Pourriol 🎼 avec Rona Hartner et Raphaël Faÿs #196

0
778

Des mots de minuit: toujours métis, radical et réjouissant! Le fantasque, inventif et souriant artiste franco chilien raconte l’éclectisme de sa création. La journaliste d’investigation explore les zones d’ombre de la démocratie française, là où sont “accueillis” les étrangers en situation irrégulière. La chanteuse tsigane “baroque” et le romancier fait converser le peintre et son chirurgien…

 

Des mots de minuit du 1er mars 2005 #196

Avec:

  • L’artiste Alejandro Jodorowsky
  • La journaliste d’investigation Anne de Loisy
  • L’actrice et musicienne Rona Hartner
  • Le philosophe romancier Ollivier Pourriol

Musique:

  • Rona Hartner
  • Le guitariste Raphaël Faÿs

 

MANIÈRES DE VOIR:

Alejandro Jodorowsky et quelques étapes de son parcours artistique : la sortie du premier tome de la série des Borgia dessiné par Milo Manara Les Borgia, c’est la famille Corleone avant l’heure (Ed. Albin Michel) (sa première BD historique), sa collaboration avec Moebius pour “L’Incal”, son autobiographie. 
Il est également à retrouver avec son fils dans cette émission dans laquelle il a cette phrase mémorable : “Ta patrie, ce sont tes souliers !”

Sans amour, les choses s’écroulent. Il faut comprendre ça. Si des tours s’écroulent parce qu’un avion fait um impact, c’est parce qu’elles ont été construites sans amour… C’est pas facile à dire mais je le dis… Les temples ont résisté parce qu’ils ont été construits avec amour. Les pierres des cathédrales étaient signées par ceux qui les faisaient. Tout édifice fait sans amour s’écroulera. toute société bâtie sans amour s’écroulera… Il faut recevoir les étrangers avec amour, même s’ils sont en situation irrégulière !

Alejandro Jodorovsky. Des mots de minuit, 2005.

 

Anne de Loisy est une journaliste d’investigation. Elle a travaillé six mois en tant que médiatrice pour la Croix Rouge dans la zone d’attente de l’aéroport de Roissy, là où sont détenus les étrangers débarqués d’avion sans papiers d’identité ou avec des papier suspects. Dans son livre Bienvenue en France, elle raconte les erreurs, les mauvais traitements et les abus d’autorité qu’elle a observés durant cette période dans une zone où la Croix Rouge n’a un accès permanent que depuis octobre 2003, et où la presse n’entre que sous escorte policière.  â€œJe m’étais préparée aux violences décrites régulièrement par les associations. Malheureusement, les faits que j’ai pu constater sont pires que tout ce que j’aurais pu imaginer”, écrit-elle en introduction de son enquête.
En 2015, elle a investigué sur l’industrie agroalimentaire pour le magazine de France 2 â€œEnvoyé spécial” et la publication du livre Bon appétit.

Quand on voit les réponses faites à certaines personnes et notamment à cette Tchétchène à qui l’on dit : â€œVotre demande est manifestement infondée. Vous ne connaissez pas l’identité des gens qui ont enlevé votre mari et qui l’ont exécuté…” Quand je me fais voler mes papiers, je ne demande pas à mon agresseur ses papiers d’identité…

Anne de Loisy. Des mots de minuit, 2005.

 

Éteignez vos portables :

Rona Hartner est auteure et compositrice franco-roumaine, actrice chez Tony Gatlif. Elle signe l’album “électrotzigane” Boum ba clash avec DJ Click.

 

Ollivier Pourriol est philosophe et romancier. Il publie La peinture au couteau (Ed. Grasset).
Zao Wou-Ki confesse dans son Autoportrait que s’il n’avait pas été peintre, il aurait certainement été chirurgien…. Après une vie consacrée à la couleur, il prend la vieillesse et la dégradation de son corps comme l’occasion, enfin, de voir, comme disait Rousseau, intus et in cute, à l’intérieur et sous la peau. D’où les couleurs viennent. Les couleurs de la vie. Quel couteau permet d’aller au plus profond ? Celui qui tranche ou celui qui étale ? La question est ouverte, par cette amitié singulière entre un grand peintre sur le point de mourir et son chirurgien. Et même si se lier, dit Edmond Jabès, « c’est passer la corde autour d’une lame », c’est un chirurgien au regard métamorphosé qui nous raconte la dernière victoire du peintre. Ou comment finir en beauté.
© Ollivier Pourriol

 

MUSIQUE:

Rona Hartner

 

Raphaël Faÿs guitariste et compositeur. Sur sa palette, le jazz ou le flamenco, le swing manouche ou le classique.

Des mots de minuit #196
Réalisation : Jean-François Gauthier
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© Des mots de minuit/France2

► Toutes les émissions …
► La vidéothèque Des mots de minuit

► Nous écrire : desmotsdeminuit@francetv.fr
►La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications
►@desmotsdeminuit