Tomi Ungerer (1931-2019) :”Chaque jour de ma vie, c’est une vie” #04

0
32

Des mots de minuit, émission #04 du 29 septembre 1999.  

(Émission réalisée par Pierre Desfons et enregistrée au Théâtre National de Strasbourg avec notamment son directeur Jean-Louis Martinelli)

  •  
  • – Tomi Ungerer. Auteur et dessinateur, tendance provo et parfaitement trilingue (français, anglais, allemand), ce strasbourgeois voit dans son éducation à la dure (“la  rigueur protestante”) une origine de ses dessins érotiques. Il a vécu une quinzaine d’années à New-York et aux États-unis où il a figuré sur la liste noire de McCarthy et milité contre la guerre au Vietnam. Certains de ses livres y furent interdits. Quittant la ville, il est allé faire le fermier avec son épouse et ses enfants au Canada puis en Irlande où il a élevé 600 moutons. 
  • Il s’est toujours voulu libre et indépendant, faisant sauter les tabous en parlant alcool ou cigarettes dans ses livres pour la jeunesse. Il évoque notamment dans cette émission son livre sur la peine de mort Clic Clac. Il disait adorer “les jolis petits derrières” des grenouilles. À Hambourg, il eut une chambre dans un bordel, en tira un livre sur les dominatrices, ces prostituées “qui commencent à travailler quand les psychiatres ne peuvent plus rien…” Une façon pour lui d’humaniser une profession.   
  • <!– migrated from Drupal [[asset:image:395876 {"mode":"in_body","align":"none","field_asset_image_copyright":["France 2 Des mots de minuit"]}]]Toujours à la recherche de sujets extrêmes et dérangeants. L'humour et la provocation étaient ses armes favorites, quand en souriant, il dit ne pas aimer les "Barbie doll" dont il faut se méfier car "certaines peuvent avoir le sida et auxquelles j'arrache toujours leurs petites culottes".  Il parle dans cette émission de 1999 de ses projets: un livre d'enfant sur la guerre, un livre érotique et un livre d'aphorismes.
  • Cette année-là il vient de faire don à la ville de Strasbourg de 5000 objets, notamment des jouets mécaniques, et de dessins originaux.

    J’ai tendance à collectionner et je vis dans un état constant d’encombrement. Je suis encombré aussi bien par mes idées que par mon excès de production. Je cherche toujours les choses qui sortent de l’ordinaire, y compris dans les poubelles. Et il faut bien que je finisse par m’en débarrasser. Qu’est-ce que vous voulez que je foute dans un appartement avec des étagères et des objets partout?

    Tomi Ungerer. Des mots de minuit, 1999.

    Sur sa veste, il porte sa légion d’honneur …

  • [[asset:image:395872 {“mode”:”in_body”,”align”:”none”,”field_asset_image_copyright”:[“France 2 Des mots de minuit”]}]] –>

     La mémoire desmotsdeminuit

► nous écrire, s’abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

 La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

 @desmotsdeminuit